Ligue des champions : les féminines du MHSC prêtes à confirmer

FOOTBALL. Les joueuses du MHSC reçoivent ce mercredi à 20h45 au stade de la Mosson, l’équipe italienne de Brescia pour le match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Les Montpelliéraines l’avaient emporté 3-2 au match aller. Elles ont donc toutes les cartes en main pour obtenir une qualification en quart de finale devant leur public espéré nombreux.

Cela fait depuis la saison 2009-2010, que les filles du MHSC attendent de retrouver les quarts de finale de la Ligue des Champions. À l’époque les héraultaises s’étaient faites éliminées à ce stade de la compétition par les Suédoises de l’Umea IK où évoluait une certaine Sofia Jacobsson.

Éviter le faux pas

Huit ans plus tard pour leur retour au niveau européen, les Montpelliéraines sont dans les meilleures dispositions pour figurer à nouveau dans le top 8. Mais pour cela, il faudra éviter le faux pas face à Brescia. Linda Sembrant, la capitaine du MHSC reste prudente : « Nous ne sommes qu’à la mi-temps de cette confrontation. Ce qui est important c’est cette deuxième mi-temps. Nous sommes déterminées à faire un bon match pour gagner. Brescia nous a montrées à l’aller que cette équipe avait de la qualité mais nous devons avant tout nous focaliser sur nous et sur ce que nous avons à faire ».

Pour ne pas être inquiété, Jean-Louis Saez n’y va pas par quatre chemins : « Nous devons prendre le jeu à notre compte. Ce n’est pas parce que l’on a gagné au match aller qu’il faut rester derrière et subir. On ne sait pas faire. On a un jeu qui est porté vers l’avant. On a su mettre 3 buts la semaine dernière à l’extérieur, on ne va pas jouer pour défendre. On va essayé de s’imposer dans le jeu, être agressif, récupérer le ballon et se projeter vers l’avant pour se procurer des occasions et chercher à marquer ». L’entraîneur héraultais résume : « L’idée c’est de marquer au moins un but. Brescia devrait alors en mettre trois pour se qualifier ».

Brescia modeste

Dans le camp transalpin, on aborde ce match avec modestie comme l’atteste la capitaine Christiane Girelli : « Nous ne sommes pas surprises du niveau de cette équipe. Nous savions que Montpellier avait une qualité technique et athlétique de haut niveau. On ne finit pas devant le PSG comme elles l’ont fait en championnat l’an passé par hasard ». Même tonalité chez son entraîneur Gianpiero Piovani : « Montpellier est de loin la meilleure équipe que nous avons affrontée jusqu’ici, donc nous savons que ce ne sera pas un match facile. Le résultat du match aller reflète quelque peu la différence de niveau entre les deux équipes mais il reste un match retour ». 

L’entraîneur de Brescia Gianpiero Povani et l’attaquante Christiana Girelli © CN

L’entraineur de Brescia résume la tache qui attend ses joueuse : « Il nous faut gagner par 2 buts d’écart, par conséquent nous savons que nous n’aurons pas d’autres choix que d’attaquer. A nous d’être solides en défense et d’essayer de concrétiser la moindre occasion que nous aurons. en attaque car on sait qu’on aura peu d’opportunités. Il nous faudra faire un match parfait et même plus que parfait ». Auteur des deux buts italiens à l’aller, Christiana Girelli espère plus de sérieux de la part de son équipe : « Nous sommes déçues du résultat du match aller, surtout en menant 2 fois au score. Ce qui est frustrant, c’est que nous avons encaissé deux buts sur deux fautes défensives. Cela va coûter cher si on reproduit cela d’autant que nous n’avons pas droit à l’erreur ».

Du monde à la Mosson

Si l’affluence face à Zvezda fut décevante, les Montpelliéraines espèrent plus de monde pour les soutenir. Jean-Louis Saez ambitionne que l’objectif à atteindre et la manière d’y parvenir motivera le public : « Rien n’est gagné. On est concentré pour faire un gros match, une belle prestation et faire plaisir aussi au public. J’espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir. Cela peut nous aider et aussi aux filles d’aller chercher et d’aller à la rencontre d’un public. Je pense que par le jeu, les filles sont capables de montrer des choses intéressantes pour amener plus de monde à soutenir cette équipe ».

Pour ce deuxième rendez-vous européen de la saison, le MHSC invite ses abonnés et met en place un tarif unique de 5 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *