Cadres : cette chose essentielle à négocier en cas de licenciement

EMPLOI. C’est une réalité qu’il ne faut pas avoir peur d’affronter : la perte d’emploi. Souvent stressante, elle peut pourtant vous ouvrir de nouvelles perspectives, notamment grâce à une procédure d’outplacement. Le point avec Augustin Valéro ( à droite sur la photo), Directeur associé du Florian Mantione Institut 

>> Je suis cadre et je perds mon emploi : comment réagir ? Même si la nouvelle d’une séparation professionnelle est rarement bien accueillie, il ne faut pas pour autant céder à la panique. La première chose à faire, quand on apprend que l’on doit quitter une société, c’est de relativiser. Les entreprises ne sont pas des machines, elles sont animées par des valeurs. Pourquoi votre désormais ex-employeur ne vous aiderait-il pas à rebondir ?

>> Peut-on encore négocier à ce moment là ? Bien sûr. Il ne faut pas avoir peur d’affronter le financier. Le nerf de la guerre, cela restera toujours les finances. Négociez donc des indemnités. Des packages sont toujours prévus pour les départs, collectifs comme individuels. D’un point de vue purement personnel, pensez à négocier un « outplacement », qui consiste à faire financer par votre ex-employeur un accompagnement de plusieurs semaines par un cabinet professionnel, qui vous aidera à rebondir de façon très concrète.

>> En quoi consiste l’accompagnement « outplacement » ? Cela consiste à prendre le candidat par la main pour l’aider à retrouver le chemin de l’emploi. Un consultant attitré guidera le candidat le long de toutes les étapes de ce nouveau parcours : du deuil de son ancien poste à la définition de son nouveau projet professionnel. Cela commence par un bilan, qui permet ensuite de définir un plan d’actions, d’envisager les formations nécessaires (CV, prise de parole en public, présentation de projet pro)… Par moment, on rassure, par moment on guide, parfois on recadre. Tout ça dans un contexte bienveillant et favorable.

>> Y a t il plusieurs formes d’outplacement ? Il y a une trame d’accompagnement commune. Mais chaque collaborateur est différent, chaque « outplacé » est différent. Chaque projet aussi. Donc oui, chaque outplacement l’est forcément.

>> Combien dure, en moyenne, un outplacement ? En moyenne, entre 6 mois et 1 an. Cela dépend souvent du temps nécessaire à la phase de réflexion initiale.


Plus d’infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *