Accident mortel de Sète : le piéton n’aurait pas été écrasé

MYSTÈRE. Un piéton de 44 ans résidant en ville a été mortellement blessé mardi en fin d’après-midi sur le boulevard de Verdun, à Sète. Ce mercredi, le mystère reste entier sur les circonstances de ce drame. Il semble acquis que le quadragénaire n’a pas été écrasé par un véhicule. Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Montpellier. Des investigations sont en cours.

Un sapeur-pompiers de Sète à pied qui n’était pas en service a découvert le piéton inanimé, en arrêt cardio-respiratoire, allongé sur le boulevard de Verdun. Il n’a pas directement assisté à l’accident, mais, il a aperçu quelques dizaines de mètres plus loin un camion-benne qui roulait, dan le même sens de circulation et qui venait de passer à l’endroit où gisait la victime, qui a succombé à ses blessures.

Le piéton a stoppé le conducteur d’un scooter qui passait par là pour lui demander d’aller se porter à la hauteur du camionneur pour le faire arrêter. Le pilote du scooter passant devant l’hôtel de police a informé un policier de la Sécurité publique que le camion-benne venait probablement de renverser un piéton.

Aucun témoin, pas de caméra

Le policier a alors intimé l’ordre au camionneur de s’arrêter. Le camion-benne est, depuis hier immobilisé devant le commissariat, où des relevés d’indices ont été réalisés ce matin. Une expertise judiciaire va être effectuée. Aucune trace suspecte n’a été relevée.

Entendu hier soir, le chauffeur du camion a nié avoir ressenti un choc et heurté le piéton. Il a été remis en liberté sur les instructions du parquet de Montpellier. Le mystère demeure entier ce mercredi sur les circonstances de cet accident mortel qui n’a eu aucun témoin direct : ni les automobilistes qui circulaient sur cette artère, ni les piétons, ni les commerçants. Et il n’y aucune caméra de vidéosurveillance. Du coup, l’hypothèse que le piéton ait été percuté par un véhicule pourrait être exclue. Dès lors, quelle est la cause du décès du quadragénaire ? L’autopsie qui devrait être pratiquée ce jeudi ou demain devrait faire progresser l’enquête.

Les investigations techniques se poursuivent activement pour lever ce mystère.

Les policiers sur les lieux de l’accident mortel mardi. Photo Métropolitain.

 

4 Comments

  1. Sète la « meurtrière », depuis quelques mois la ville de Sète est le théâtre de plusieurs accidents mortels de la circulation. Incivilités nombreuses dont les franchissements de rond-point qui sont comparables à des « battles » de chauffards, comme celui de la fin de la route de Montpellier dont les 50 kms/h sont très largement dépassés par bon nombre de véhicules. Les passages pour piétons de la ville sont régulièrement le lieu d’altercations et d’invectives entre piétons et voitures. Rouler en vélo en centre ville, relève d’un véritable « parcours de survie ». La municipalité ne s’est pas exprimée sur les mesures qu’elle entend prendre, peut-être est-elle débordée avec l’aménagement des nouvelles zones de parking payant. Toujours est-il que la situation devient un réel danger pour tous les habitants de la ville, plus particulièrement les enfants et les personnes âgées. Des mesures draconiennes et urgentes doivent être prises pour contrôler les vitesses sur les axes de la ville et contrôler l’utilisation des téléphones portables des automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *