Pompiers menacés à Nîmes : six mois de prison ferme

VIOLENCES. Le 22 février dernier vers 20 heures, trois sapeurs-pompiers du centre de secours principal de Nîmes étaient intervenus à bord d’une ambulance -VSAV- pour porter secours à un homme sur la voie publique, suite à un appel sur le18.

Arrivés sur les lieux, les sapeurs-pompiers avaient été insultés et menacés par un ami de la victime, qui était porteur d’une arme. Cette violence avait particulièrement choqué les sapeurs-pompiers, qui avaient déposé plainte, ainsi que le Sdis du Gard.

Le parquet de Nîmes a donné suite à ces plaintes et l’auteur présumé de ces menaces a été entendu par les policiers de la Sécurité publique du commissariat central de la ville, remis en liberté et renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Le prévenu absent

Le procès s’est déroulé ce lundi, en l’absence du prévenu, pourtant régulièrement convoqué. Le procureur de la République a requis de la prison ferme et a été suivi par les juges, qui ont condamné l’auteur des faits à six mois d’emprisonnement ferme par défaut.

Les constitutions de partie civile des sapeurs-pompiers et du Sdis ont été jugées recevables et ont permis d’obtenir des dommages et intérêts. Ainsi, le Sdis 30 obtient 1€ à titre symbolique, ainsi que le remboursement d’une partie des frais de justice. “Ce jugement n’est pas définitif et peut faire l’objet d’un appel, indique le Sdis du Gard, ajoutant que, “le Sdis 30 et son conseil d’administration déplorent les agressions envers les sapeurs-pompiers et se félicitent de cette décision de justice”.

Récemment, l’agresseur des sapeurs-pompiers gardois de la caserne du Vigan a été condamné à de la prison avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *