Délocalisation : 550 emplois menacés à Castorama et Brico Dépôt

SOCIAL. Coup de froid pour les salariés de deux enseignes de bricolage ayant pignon sur rue : quelque 550 postes sont menacés chez Castorama et Brico Dépôt -groupe Kingfisher- en raison notamment du regroupement à Cracovie, en Pologne, des activités comptabilité et contrôle de gestion des filiales du groupe britannique, selon plusieurs syndicats.

Selon FO et la CGT, la directrice générale du groupe, la Française Véronique Laury, a annoncé ce regroupement mercredi dernier, dans une vidéo diffusée dans l’ensemble des sociétés.

Enseignes d’ici épargnées ?

Des enseignes Castorama et Brico Dépôt sont implantées dans la région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- et notamment autour de Montpellier et de Nîmes. Il semble que les salariés des magasins d’ici seraient épargnés dans un premier temps, mais les salariés sont inquiets après cette menace nationale.

Chez Castorama, FO évalue à environ 500 le nombre de postes menacés au total. Chez Brico Dépôt, 40 à 50 personnes devraient être concernées. Castorama compte 13’000 salariés et 103 magasins et Brico Dépôt, son « petit frère low-cost », c’est 121 points de vente.

 

3 Comments

  1. Dans l’absolu la fiscalité et le droit sont totalement différent entre la France et la Pologne.
    Mais pas d’illusions, que la compta soit mal tenue en Pologne ou ailleurs, ça ne pose plus de pb à personne dans les boites (Office dépot, Akka,..), ni à l’administration d’ailleurs.
    Dans toutes les boites où j’ai bossé, je n’ai jamais eu de formation continue, je suis l’un des rares comptables à être abonné à la RF et j’arrive à juger souvent le niveau des responsables. Je suis affligé tous les jours la nullité de mon boulot que j’aimais, c’était un job intermédiaire entre l’administrateur, le gestionnaire, l’avocat, maintenant on serait plus proche de la secrétaire de mairie sans avenir…
    Dans ma boite qui est l’une des plus grosse du pays et dont la compta est soit disant exemplaire, dont le directeur veut vendre le concept de csp à d’autres boites/admi, les immos sont passés suivant s’il y’a du budget, les matières 1er pour les réparation passent dans toute une panoplies de cpt du 601 au 618 par ex, mais c’est pareil pour tts les types de charges, je reçoit des factures qui ne suivent même plus critères obligatoire de présentation, les tva des frs à 8.5 au lieu de 20% presque tj à Paris pour info, un taux d’erreur de saisie >20% à vue de nez, au lieu des 1-3% de mes débuts en 2001, des libellés d’écriture au bon plaisir de l’acheteur, impossible de lire les comptes à partir du module compta de l’ERP….
    Franchement, il n’y a plus de rigueur, le boulot de comptable opérationnel n’a plus d’intérêt, c’est devenu un boulot de pure employé admnistratif à niveau brevet de 3e, forcément bac+2 payé 1800e brut c’est trop cher quand vous pouvez avoir la même mer… ailleurs pour 4 fois moins cher… ça de la productivité y’en a, dommage que comme d’hab elle n’a pas servie à faire mieux.

  2. Bonsoir,
    Il y a les comptables magasins, les gestionnaires administratifs, les assistantes RH, les équipiers logistiques des supply chain et la comptabilité du siège. Tout ça est dû à la mise en place EASIER ainsi que SAP. En décembre 2016, la mise en place du lot 1 d’EASIER (il y en a 8 au total) réduisait de 20% les taches comptables. En février, on nous annonce la suppression des postes avec un telle violence dans certains magasins, ou il fallait se positionner rapidement pour un reclassement en interne ou externe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *