Hérault : la police de sécurité au quotidien sur les rails

PROJET. Le gouvernement va lancer la police de sécurité au quotidien -PSQ- et les préfets s’activent pour la mettre en place, à l’instar de ceux de l’Hérault et du Gard.

Dans l’Hérault, le préfet, Pierre Pouëssel, entouré des sous-préfets a convoqué une réunion de travail en fin de semaine dernière, avec comme invités de nombreux services qui vont être engagés dans cette police plus proche du citoyen. En fait, c’est une énième formule de la police de proximité lancée dans le passé par des présidents de la République de gauche et de droite.

Les responsables de la Sécurité publique, de la gendarmerie et des policiers municipaux, principaux grands acteurs de la protection des biens et des personnes et de la répression se sont retrouvés autour de la table avec les procureurs de la République de Montpellier et de Béziers qui sont chargés de gérer les enquêtes et de donner de suites judiciaires, mais également les bailleurs sociaux, des représentants de l’éducation nationale etc.

L’analyse de Jean-Michel Weiss

Cette réunion de concertation a été l’occasion aux participants invités par le représentant de l’État à s’exprimer. Jean-Michel Weiss de la police municipale de la Grande-Motte, syndicaliste et responsable de la Fédération FPT Gard-Hérault analyse cette réunion de travail sur la future PSQ : « J’étais le seul représentant des policiers municipaux, des gardes champêtres et des Agents de surveillance de voie publique, les Asvp à pouvoir m’exprimer. J’ai précisé le rôle et la place de la police municipale et des gardes champêtres dans la prévention et la lutte contre la délinquance, les incivilités, l’insécurité en somme, mais aussi à une moindre échelle aux missions des Asvp. Au titre de la fédération nationale, j’ai pu présenter les nombreuses idées dans ce domaine. La police municipale doit prendre toute sa place dans la mise en œuvre de cette police de sécurité du quotidien ».

La PSQ est sur les rails. Elle devrait être opérationnelle en 2018.

Réunion en préfecture sur la PSQ.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *