Exposition à Sérignan : le duo Simon Starling et Maxime Rossi

EXPOSITION. Le Musée régional d’art contemporain Occitanie -Pyrénées-Méditerranée-, le Mrac, à Sérignan, au sud de Béziers accueille les travaux de l’artiste conceptuel anglais, Simon Starling et du provocateur Maxime Rossi.

Lauréat du Turner Prize en 2005, Simon Starling présente, à partir du 5 novembre, quatre projets ambitieux réalisés lors des trois dernières années : Red, Green, Blue, Loom Music (2015-2016), At Twilight (2014-2016), El Eco (2014) et The Liminal Trio Plays the Golden Door (2017).

Se présentant comme une promenade musicale lyrique dans un corpus d’œuvres hantées par des fantômes du passé, cette exposition intitulée  »À l’ombre du pin tordu » évoque des mémoires individuelles et collectives qui s’entremêlent et s’activent dans le présent.

« L’invocation aux morts »

Conçue comme un « passage à travers l’espace » ponctué d’interludes musicaux, cette installation explore ainsi la thématique de la mémoire et de l’« invocation aux morts » en s’appuyant sur des récits et des univers sonores réalisés en collaboration avec musiciens et compositeurs.

Depuis une quinzaine d’années, l’artiste développe une pratique artistique contextuelle, articulée autour d’une situation géographique, sociale, écologique, historique ou artistique. S’appuyant sur les notions de déplacement géographique et symbolique, il définit des protocoles empreints d’une certaine mélancolie, permettant de relier territoires et temporalités différents.

Maxime Rossi avec Christmas on Earth Continued investit le rez-de-chaussée avec une installation immersive avec sons et images spatialisés et diffractés.

Provocateur, désireux de révéler les rouages de situations en apparence anodines, Maxime Rossi s’inspire dans son travail de télescopages entre univers qui n’ont a priori rien à voir entre eux.

Le projet Christmas on Earth Continued, conçu spécifiquement pour l’exposition au Mrac, se présente comme un thriller psychédélique de contre-cultures sixties.

>> Exposition jusqu’en mars prochain.

 

Le Mrac propose également aux visiteurs de découvrir avec La Pergola, quelques oeuvres de sa collection permanente d’art contemporain à travers un accrochage des acquisitions 2016, dont les oeuvres d’Andrea Büttner, Francisco Tropa et Pierre Leguillon. Cet accrochage qui tire son titre de l’oeuvre éponyme de Pierre Leguillon est à découvrir dès l’ascension de l’escalier du musée. Elle invite les visiteurs à marquer un temps de pause et délimite un espace de transition qui renvoie au monde extérieur et à sa contemplation.

>> Exposition au Mrac à Sérignan jusqu’au 18 juin 2018. Infos : http://mrac.laregion.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *