Exposition à Sète : Carmelo Zagari fait son Carnaval des yeux

EXPOSITION. Le MIAM -Musée international des Arts Modestes- à Sète accueille jusqu’au 11 mars 2018,  »Carnaval des yeux » une exposition de Carmelo Zagari, un artiste-peintre qui, en trois décennies, a réussi à bâtir une œuvre féconde, fondée sur les laissés-pour-compte de la modernité : figure et narration.

Présentant une centaine de toiles libres au format unique comme un jeu de tarot, l’exposition montre une certaine « performance autobiographique », qui propose aux visiteurs de concevoir eux-mêmes leurs propres règles, de battre et rebattre les cartes.

Masques d’où surgissent tous les regards, de la compassion à l’effroi, figures posées dans des décors surchargés de végétaux, d’oiseaux, d’animaux fantastiques… Carmelo Zagari construit avec  »Carnaval des yeux » le chemin  »modeste » de son rapport au monde. De ce morceau d’humanité reste l’impression d’un destin tragicomique ; sans doute celui de l’artiste lui-même, et de ses origines perdues.

L’Italie du Sud

Comme l’explique Norbert Duffort, le commissaire de cette exposition « Rencontre de la culture savante – la grande histoire de la peinture – et des cultures populaires -les tarots, la Commedia dell’Arte-,  »Carnaval des yeux » questionne aussi la notion de collection, inhérente à l’art modeste : collection de motifs et de signes mêlant réel et symbolique; rapport de chaque œuvre à la collection. Enfin,  »Carnaval des yeux » fait directement référence à l’Italie du Sud, terre d’origine de Carmelo Zagari mais aussi part essentielle de l’ADN sétois ».

>> Une série d’évènements est proposée pendant la durée de l’exposition, pour les découvrir rendez-vous sur le site /www.miam.org

 

Exposition Carnaval des yeux de Carmelo Zagari au MIAM de Sète © DR

Carmelo Zagari en bref

Né en 1957 à Firminy (Loire) de parents calabrais, Carmelo Zagari étudie à l’Ecole des beaux-arts de Saint-Etienne. Dès les années 80, il est invité par Bernard Ceysson à exposer au Musée d’art et d’industrie de Saint-Etienne. Depuis il participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives dans les musées et galeries, en France et à l’étranger, en particulier au Musée d’art contemporain (MAC) de Lyon, au Musée d’art moderne de la Ville de Paris Dans l’oeil du critique, Bernard Lamarche-Vadel et les artistes, et, à l’invitation de Jan Hoet, au MarTa Herford Museum (Allemagne) et au SMAK de Gand (Belgique). Carmelo Zagari a réalisé d’importantes commandes publiques, dont l’ensemble des vitraux de la Chapelle des mineurs de Faymoreau (Vendée) et Le jardin métaphysique au CHRU St Eloi de Montpellier. Il a créé les images de plusieurs ouvrages dont Ouroboros de Louis Calaferte et Madame Deshoulières livre en écho au CD d’Isabelle Huppert et Jean-Louis Murat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *