Saint-Jean-de-Védas : des élus s’opposent à l’ouverture d’une rue

MOBILISATION. Les riverains de la rue du Mas de Magret à Saint-Jean-de-Védas sont en colère et le font savoir : ils ont manifesté jeudi soir. Surprise : deux élus, dont la conseillère municipale, Véronique Fabry qui réside dans le quartier en question,  soutiennent leur mouvement. Avec Francois Rio, l’élue de son groupe de l’opposition, dont elle est le chef de file, la conseillère municipale a boycotté la séance du conseil municipal, préférant se joindre aux manifestants.
Les élus ont préféré ainsi « siéger » rue du Mas de Magret, plutôt qu’au conseil municipal qui se tenait à 19h en mairie. Les deux fauteuils étaient vides. Un geste solidaire envers les manifestants qui dénoncent l’ouverture de cette rue à la circulation, mettant les enfants des écoles proches en danger, contrairement à des engagements d’Isabelle Guiraud, la mairesse de Saint-Jean-de-Védas.
« Suite à la mobilisation des riverains en 2016, la population védasienne pensait que l’ouverture de la rue du Mas de Magret ne se ferait pas ; quelle ne fût pas leur surprise de lire un courrier de la municipalité adressé aux habitants au début des vacances d’été, leur annonçant que la route serait finalement ouverte pour des raisons de sécurité. Une bien mauvaise nouvelle », témoignent les riverains en colère.

Conseil de quartier

Ils sont conscients toutefois que, « tout le monde comprend que les pompiers, les gendarmes et la police municipale ont besoin de ce passage, mais il fallait tout simplement que l’accès par le Mas de Magret leurs soit exclusivement réservé et non pas à tous les véhicules ».
François Rio est bien entendu sur la même longueur d’onde que sa responsable du groupe de l’opposition, Véronique Fabry : « Nous considérons que sur ce dossier sensible, la municipalité fait une erreur et que le « passage » en force, sans concertation avec les riverains n’est pas bon du tout. Ce n’est pas la solution idoine. Après cette action des riverains, nous souhaitons qu’une réunion publique ait lieu rapidement. Notre crainte aujourd’hui, c’est que l’ouverture de la rue se fasse dans les prochains jours, c’est à dire un mois avant le conseil de quartier prévu le 11 décembre prochain ».
Les riverains et ces élus védasiens vont redoubler de vigilance sur la date de mise en circulation de la rue du Mas de Magret. Il n’est pas question pour eux de « faire le canard »…
Véronique Fabry a préféré « siéger » dans la rue.

4 Comments

  1. Bonjour,

    habitant du quartier, je ne comprends absolument pas cette mobilisation. Les « opposants » parlent d’une augmentation du trafic et de mise en danger des riverains mais je n’ai jamais vu la moindre argumentation permettant de justifier ce point de vue.

    A mon sens, cette ouverture aurait même un effet inverse.

  2. Normal, l’accès n’est pas encore ouvert, mais quand la lauze et la sortie de l’autoroute déferleront sur le quartier vous changerait peut être de point de vue mais il sera trop tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *