Livres : voyage dans le passé avec « David Bowie n’est pas mort »

ROMAN. Sonia David nous invite à un voyage dans le passé, au cœur de souvenirs d’enfance, le tout au goût de seventies, avec son livre « David Bowie n’est pas mort ».

L’histoire : elles sont trois sœurs, trois quinquagénaires avec leur trajet de vie, mais dont le lien familial les garde unies. Chacune d’elle possède une personnalité qui diffère des deux autres à l’instar des couleurs dont leur mère les a affublées dès leur enfance. Le marron pour Émilie la cadette, le violet pour Hélène, la narratrice, quant à Anne, l’aînée, elle héritera du bleu.

Des couleurs qui semblent correspondre à leur tempérament. Émilie qui se complaît dans le rôle du vilain petit canard remplit d’amertume, sinistre, et néanmoins siffloteuse, Anne et sa froideur, sa raison, sa droiture avec le sens des responsabilités et Hélène au côté plus déluré. Si, à l’initiative d’Anne, elles partagent une à deux fois par an un dîner pour se retrouver, une suite d’événements tragiques va les rapprocher encore plus, les renvoyant à leur enfance et leurs souvenirs.

Trois drames

En l’espace d’un an, tout leur passé va resurgir tel un boomerang. Une plongée au cœur de leur mémoire individuelle et collective, que trois drames vont raviver. Cela commencera par le décès de leur mère Édith âgée de 75 ans. Dès lors se raniment les souvenances de leur enfance, leurs motifs de détestation de cette mère, mais aussi leurs liens d’amour. Des souvenirs ravivés par le tri de ses affaires, vêtements, objets, photos… Quelques mois plus tard, ce sera le chanteur David Bowie qui laissera un vide considérable pour tous ses fans. Sa musique a accompagné la jeunesse des trois sœurs. Plus intense que des madeleines de Proust, Mickey Mouse has grown up a cow, Space Oddity, sont autant de mélodies qui les replongent dans les années 70, des chansons qui lient la narratrice à son aînée.

Senteurs vintage

Le dernier acte se jouera peu de temps après avec la disparition de leur père. Celui qui avait brisé la cellule familiale pour partir vivre un nouveau chapitre de sa propre histoire avec une Norvégienne, employée chez eux comme jeune fille au pair. Un chapitre qui ajoutera à la fratrie une demi-sœur, Juliette… Inspiré de ses expériences de vie, le roman de Sonia David est empreint d’émotions. Un récit sur les relations familiales, les liens qui unissent les uns aux autres, le deuil, l’amour, le tout aux senteurs vintage, nous ramenant dans l’intimité d’une famille éclatée, où les souvenirs se mêlent aux questionnements.

>> Aux éditions Robert Laffont, 180 pages, 17 €. En vente dans les librairies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *