Montpellier3M : la SERM récompensée pour le futur quartier Eurêka à Castelnau

TROPHÉE. La SERM (Société d’équipement de la région montpelliéraine) a été récompensée par la Fédération des Entreprises Publiques Locales (EPL), dans la catégorie Service au public, pour son programme Eurêka à Castelnau-le-Lez. Un trophée qui salue indirectement le redressement de l’aménageur, au bord de la faillite avant sa reprise en main par Philippe Saurel.

Chaque année la fédération des EPL remet ses trophées dans quatre catégories : Habitat et bâtiment durable, Attractivité des territoires, Service au public et Ville intelligente. Ils sont attribués par un jury indépendant, présidé pour cette édition par Laurent Girometti, ancien directeur de la DHUP au ministère de l’Écologie, composé d’élus locaux, de dirigeants de collectivité locale, d’acteurs du développement et de membres de la presse. L’objectif est de valoriser les initiatives significatives au niveau national à la fois sur la performance économique, sociale, environnementale et au service des populations et des territoires. L’innovation et la prise en compte des enjeux du développement durable sont des critères essentiels dans l’attribution des trophées.

« Il y a de quoi être fier de ce projet qui allie capacité d’innovation, inclusion sociale et logique économique de long terme. C’est ce savant dosage de service public et de gestion d’ordre d’entreprises qui constitue la colonne vertébrale des EPL » a salué Jacques Chiron, président d’honneur de la Fédération des Entreprises Publiques Locales, en soulignant avant de remettre le prix : « Il est important que l’ensemble du groupement des EPL, soit 1 250 aujourd’hui, sachent ce qui peut se faire ailleurs ». Un trophée reçu avec plaisir par Max Lévita, président de la SERM : « La remise de prix souligne la capacité d’innovation de la SERM. C’est pour nous une grande joie d’être reconnu comme un acteur majeur de la Métropole et de ses 31 villes. J’en profite pour remercier Christophe Pérez (ndlr : directeur de la SERM), et l’ensemble des personnels ».

La SERM remise à flot

Philippe Saurel ne cachait également pas sa satisfaction. Après son élection à la mairie et à la métropole, il avait demandé un audit sur la SERM et la SAAM (Société d’aménagement de l’agglomération de Montpellier, devenue la SA3M). Il ne s’est d’ailleurs pas privé de le rappeler : « La SERM était proche de l’explosion, si bien que le commissaire au compte avait lancé une alerte rouge sur sa gestion. Il a donc fallu reprendre en main l’outil avec véritablement une volonté politique en modifiant la structure administrative. Ce que j’ai fait à la lumière de l’ensemble des comptes et des affaires qui décroissaient rapidement. J’ai donc demandé à Christophe Pérez d’assumer la direction de la SERM et de la SA3M avec la volonté de remettre le bateau à flot et aujourd’hui il est bénéficiaire ».

Le président de la Métropole se félicite de ce retour au premier plan de la SERM : « Nous avons repris le chemin de la coopération. D’abord avec notre fédération (ndlr : la Fédération des entreprises publiques locales) et avec laquelle nous voulons travailler de façon très claire, car vous avez à nous apporter votre expérience d’usage ». Philippe Saurel a en tête toute forme de collaboration entre le public et le privé qui permet d’éviter le recours au PPP comme la Société publique locale. « La SPL est une forme que nous utiliserons peut être sur Montpellier Events dans le cadre de la gestion des deux nouvelles DSP que nous devons conduire l’une sur le Corum et le Zénith par la Ville et la Métropole, et l’autre qui dépend de la Région avec le Parc Expo et l’Aréna », dévoile Philippe Saurel, qui n’exclue pas de passer par une Sociétés d’économie mixte à opération unique (SemOp) pour financer la construction du nouveau stade.

Une expérience à l’échelle d’un quartier

Le programme du quartier Eurêka à Castelnau-le-Lez comprend 1 800 logements, 75 000 m² de bureaux, 4 ha de terrains d’activités, 5 000 m² de commerces, une école communale, une maison des proximités, une EHPAD communale, un verger de 4 ha (inauguré en avril 2016), 7 hectares de bassins hydrauliques végétalisés. La livraison de l’ensemble du programme s’échelonnera durant la fin 2018. « Ce quartier va permettre à ses occupants de vivre dans des conditions favorables. Notre objectif est une démarche d’interaction, collaboratrice et bienveillante, explique Max Lévita, On veut associer l’ensemble des acteurs du secteur c’est à dire les syndics, les bailleurs, les résidents, les salariés, les seniors, les artisans, les commerçants, les entreprises, les gestionnaires de site tertiaire, de les faire collaborer à un ensemble de services numériques proactifs et de solutions éco-responsable à partir du portail Eurêka. Ce bouquet numérique doit favoriser le développement de l’écosystème local en offrant des lieux de vies, des espaces d’activités innovantes ».

« L’objectif étant de favoriser le bien vieillir, d’agir sur la santé et en même temps sur la gestion énergétique, d’offrir des services innovants à tous et d’impulser une dynamique sociale et urbaine dans une ingénierie sociale du vivre ensemble » Max Lévita

Une veille sociale sera appliquée sur les personnes fragiles : « Elle doit favoriser le maintien à domicile des seniors et une diminution du sentiment d’isolement. Ainsi qu’une économie circulaire et par conséquent des gains de pouvoir d’achat tout en dynamisant l’entraide générationnelle », détaille Max Lévita, avant de poursuivre : « Notre objectif est d’accompagner chacun dans la création d’un véritable projet de vie toute en assumant un suivi sur les retours d’usage de la plateforme et d’y apporter les évolutions nécessaires. Les opérations qui fonctionneront sur ce quartier seront ensuite transmises sur les autres quartiers de la Métropole ». C’est ce que l’on appelle concrètement la Cité intelligente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *