MHB : hommage au fondateur du club Jean-Paul Lacombe

HANDBALL. Le MHB reçoit ce mercredi à 20h au palais des sports René Bougnol, le Saran Loiret Handball (10e avec 4 points) dans le cadre de la 8e journée de Lidlstarligue. Après leur victoire sur le fil en Ligue des Champions samedi face au Sporting Portugal, les Montpelliérains devraient avoir une rencontre plus facile. Mais méfiance, l’adversaire du soir compte dans ses rangs l’espagnol Chema Rodriguez. Ce match sera également l’occasion de rendre hommage à Jean-Paul Lacombe, président-fondateur historique du club, disparu il y a maintenant 20 ans.

Décédé le 7 novembre 1997, Jean-Paul Lacombe est resté dans toutes les mémoires des amateurs de handball. En 1982, il lance à Montpellier le Cosmos avec l’objectif de créer un club de handball à part entière. En l’espace de 10 ans, Montpellier gravit les échelons et atteint la première division en 1992. Date à laquelle, le Montpellier Paillade Sporting Club devient le Montpellier Handball.

Recrutement des frères Anquetil

On lui doit notamment la venue de joueur comme Philippe Médard -décédé le 30 septembre dernier et à qui le MHB a rendu hommage- ou de Stéphane Stoecklin. Il est également derrière le recrutement commun de Fred et Greg Anquetil. Seulement deux ans plus tard, le club entraîné par Patrice Canayer devient champion de France. Jean-Paul Lacombe a ainsi construit les fondations d’un club qui ne cesse, avec 40 titres glanés depuis, d’écrire sa légende.

Un hommage lui sera rendu ce soir au le palais des sports René Bougnol, juste avant la rencontre face à Saran.

Chema Rodriguez, une star en quête de simplicité

« On a été en grosse difficulté face à Lisbonne. On ne lâche rien, c’est vrai. Mais l’équipe doit apprendre à être plus conquérante et plus constante » analyse Patrice Canayer après la victoire serrée contre Lisbonne. Saran qui se présente aux Montpelliérains pourrait être en apparence l’équipe idéale pour montrer cet esprit de conquête que réclame l’entraîneur héraultais.

Ce n’est toutefois pas dans sa nature de voir en un adversaire une victime expiatoire : « C’est une équipe surtout pleine de surprises et capable de poser des problèmes à n’importe qui. Sur un match, elle est capable d’embêter même les équipes phares du championnat. C’est clairement une équipe à prendre au sérieux ».

Promu la saison dernière en première division, Saran a enregistré l’arrivée du demi-centre espagnol Chema Rodriguez. À 37 ans, et avec un palmarès long comme le bras, il est venu apporter au club toute son expérience dans la course au maintien. Le joueur, a également accepté ce dernier challenge de sa carrière pour retrouver les plaisir simples du handball. « Désormais, je veux m’éloigner un petit peu de la pression qu’on a dans les gros clubs, quand il faut jouer tous les trois jours et absolument gagner tous les matchs. Maintenant, je peux plus me concentrer sur le jeu, au sens propre du terme, et passer également un peu plus de temps avec ma famille » déclarait-il dans une interview accordée à Handnews.fr.

Même si les Montpelliérains le connaissent bien pour l’avoir croisé lors de joutes européennes, Chema Rodriguez a encore de nombreux atouts dans sa manche pour les embêter.

>> 8e journée de Lidlstarligue, Montpellier – Saran, mercredi 8 novembre à 20h au palais des sports René Bougnol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *