Lidl Starligue : le MHB domine Saran 32 à 29

HANDBALL. Montpellier recevait le Saran Loiret Club dans le cadre de la 8e journée de Lidl Starligue. À cette occasion, le public du palais des sports René Bougnol et le MHB ont rendu hommage, à travers une minute d’applaudissements, à Jean-Paul Lacombe, son président fondateur décédé il y a tout juste vingt ans. Sur le plan sportif, les Montpelliérains se sont imposés 32 à 29. Avec la victoire de Nîmes sur le PSG (26-24), le MHB prend la tête du championnat.

Pour reprendre la tête du championnat au PSG, Montpellier devait faire le travail face à Saran et espérer que Nîmes (qui débutait son match à 20h45) s’offre le scalp des parisiens au Parnasse. Face au 10e de la Lidl Starligue, Patrice Canayer prônait la prudence en craignant les surprises que peut réserver cette équipe emmenée par le demi-centre espagnol Chema Rodriguez. Pour leur deuxième saison dans l’élite du handball français, les Loirétains ont épinglé Cesson et Toulouse lors des deux premières journées. Depuis les choses se sont un peu compliquées. À l’image du match de ce soir.

Montpellier pas inquiété ce soir

En plus de Mathieu Grébille et Ludovic Fabrégas, Patrice Canayer devait se passer d’Aymen Toumi, légèrement touché au bras. L’entraîneur héraultais disposait de suffisamment de munitions dans son effectif pour faire face à la timide opposition proposée par Saran. Après trois échecs au tir, Valentin Porte ouvrait la marque à la 4e minute. Les Montpelliérains allaient par la suite dérouler. Ils alignaient rapidement un 6-0 qui leur permettait de mener 13-2 au bout d’un quart d’heure. En ce début de période, Nikola Portner flambait dans les cages (5 arrêts sur 22 tirs). Après un premier arrêt sur pénalty, le gardien montpelliérain s’illustrait sur un double arrêt de grande classe. Jean-Loup Faustin, parfait dans son rôle défensif de pivot avancé, se faisait également remarquer en attaque (4 sur 4 dans la période). Saran profitait des rotations et de l’habituel trou d’air des héraultais pour revenir. Un 4-0 les faisait rentrer aux vestiaire en n’étant plus menés que 17-12.

Pour la seconde période, Patrice Canayer faisait rentrer trois cadres : Vincent Gérard, Vid Kavticnik et Michael Guigou. Et si Saran montrait plus de répondant qu’en première période, Montpellier maintenait un écart constant de 4 buts. Deux échecs consécutifs offraient l’opportunité aux Loirétains de revenir à deux buts à la 40e minute (21-19). Mais pas de quoi inquiéter le MHB qui reprenait rapidement ses distances notamment grâce à Vid Kavticnik, efficace sur son quart d’heure de jeu (4 sur 4). Jean-Loup Faustin (8 sur 10 au total) et Valentin Porte (6 sur 9 au total), se montraient toujours aussi brillant. Sans avoir été réellement inquiété Montpellier s’impose finalement 32 à 29. Le MHB réalise une excellente opération grâce à la performance de Nîmes sur le PSG.

Réaction d’après-match de Patrice Canayer :

« L’avantage que l’on a pas surpris. On n’a pas été inquiété dans le sens ou on était toujours devant. On a contrôlé le match même si on a jamais été serein. On n’a pas déroulé comme je l’aurai voulu et comme le premier quart d’heure pouvait le laisser espérer. »

« Il y a certains moments où l’écart entre les titulaires et les remplaçants se fait sentir. Offensivement cela ne se voit pas mais défensivement plus. La qualité de notre défense au départ n’est pas la même qu’après les rotations. Cela se saurait si l’on avait 15 joueurs du même niveau. Il y a un effort à faire de la part de certains joueurs dans le secteur défensif. »

« J’essaie de maitriser ce que je peux maitriser. Le reste je le regarde avec attention et sérénité. Chacun fait son parcours. Par moment c’est difficile mais on avance. Si ça trébuche à côté de nous tant mieux. Mon soucis à moi est que l’on avance sur un bon rythme. Un constat, il n’y a pas que pour nous que c’est difficile dans ce championnat. Les trois clubs qui ont joué en Ligue des Champions ont chacune eu un match difficile ce soir. Ce qui montre le niveau du championnat de France. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *