Accident mortel de Nîmes : le conducteur en garde à vue

JUSTICE. Le conducteur de la voiture folle dans laquelle une mère de 24 ans et ses deux bébés de 6 mois et de 18 mois ont trouvé la mort dimanche vers 5h30 sur le boulevard du Professeur Salvador Allende à Nîmes a été interpellé à sa sortie des urgences de l’hôpital Carémeau et placé en garde à vue au commissariat central.

Légèrement blessé, la levée de sa garde à vue en vue débouchera sur sa présentation, ce lundi, devant procureur de la République de Nîmes pour homicides involontaires aggravés et blessures involontaires aggravées par des infractions présumées au code de la route, puis devant un juge d’instruction, une information judiciaire étant ouverte de ces chefs délictuels.

Vitesse et ceintures non attachées

La préfecture du Gard a précisé les circonstances dans lesquelles s’est déroulé cette terrible sortie de route sur la pénétrante ouest de Nîmes. Les occupants de cette voiture revenaient d’un mariage arrosé. Selon la préfecture, « le véhicule circulait à une vitesse trop élevée. Mais toute une série d’infractions vient également expliquer ce que la préfecture décrit comme un effroyable bilan : à savoir l’absence de ports de ceintures de sécurité, l’absence de sièges enfants et le surnombre de passagers. Circonstances aggravantes auxquelles viennent s’ajouter le défaut d’assurance du véhicule et un contrôle technique périmé ».

La préfecture du Gard indique que, « cet accident, représentatif des infractions fréquemment relevées par les forces de l’ordre, démontre, une nouvelle fois, que le non-respect des règles élémentaires de sécurité routière peut avoir des conséquences fatales et irréversibles ».

Le pronostic vital est engagé ce lundi pour les deux passagers qui sont dans le coma.

3 Comments

  1. Peut-être qu’il serait temps de mettre un Radar à cet endroit c’est pas la 1ere fois qu’il y a des morts exactement dans les mêmes conditions….

  2. c est vrai ce n’est pas la première fois que ce boulevard TUE, il est dangereux, il faudrait agrandir la chaussée et mettre des dos d’âne pour que les automobilistes ralentissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *