Une délégation sénégalaise reçue par la Métropole de Montpellier

ÉCHANGE. La métropole de Montpellier a accueilli durant quelques jours une délégation sénégalaise, plus particulièrement de la région de Rufisque, afin de partager son expérience en matière de politique agro-alimentaire. Après avoir visité le Domaine de Viviers, la délégation a été reçue par Mylène Fourcade, déléguée métropolitaine à l’agro-écologie et à l’alimentation pour une présentation de ce qui a été mis en place sur notre territoire.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du programme Système Alimentaire Durable et lutte contre la malnutrition en région de Dakar mis en oeuvre par l’ONG GRDR. Son objectif est d’apporter une alimentation saine et locale aux élèves des quartiers pauvres de Dakar, d’accompagner les exploitations agricoles de la région, de sensibiliser à l’importance d’une alimentation saine, de valoriser les produits locaux et d’accompagner le conseil départemental du Rufisque dans l’élaboration d’un plan alimentaire durable. La délégation, composée d’une douzaine de personnes (membres de l’ONG, du conseil départemental, de producteurs…), est en France pour 10 jours. Après être passée par Nantes et Paris, elles s’est arrêtée deux jours à Montpellier.

Acteurs de terrain

La métropole de Montpellier ayant fait de l’alimentation durable un de ses piliers, les services concernés ont ainsi exposé les différents process mis en place sur notre territoire et surtout comment ils ont été préparés à partir d’un important travail de prospection et de dialogue avec tous les acteurs de terrain. De la gestion du foncier à l’identification des producteurs en passant par la transformation des produits jusqu’à la distribution des repas dans les cantines de la métropole, c’est ce vaste plan global qui a été présenté.

La délégation sénégalaise s’est rendue mardi visiter le Marché d’Intérêt National où la métropole a mis en place plusieurs actions comme l’identification d’un carré bio, d’un pôle de transformation… Un marché similaire serait d’ailleurs en projet dans la région de Dakar. Un tel équipement se révèle indispensable dans la mise en place de la politique agro-alimentaire voulue par la métropole de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *