Hérault : les routes sous surveillance ce week-end

GENDARMERIE. 700 véhicules contrôlés dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre à Lunel, St-Jean-de-Védas et Pézenas. 19 permis ont été retirés sur le champ par les gendarmes du groupement de l’Hérault, postés à des points sensibles, comme dans la zone des discothèques du Mas de Grille, à Saint-Jean-de-Védas. Attention : les gendarmes, mais aussi les policiers nationaux seront de nouveau mobilisés ce week-end.

Face à la multiplication des accidents liés à la consommation excessive d’alcool, la gendarmerie de l’Hérault organise de vastes opérations de contrôle des conduites addictives, à l’alcoolémie et aux stupéfiants. Ainsi, plus d’une cinquantaine de gendarmes ont été mobilisés en cette nuit du 1er novembre pour sécuriser les axes routiers à l’occasion des sorties festives, liées notamment à Halloween.

29 infractions

29 infractions pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique ont été relevées, dont 17 ont donné lieu à une rétention administrative immédiate du permis de conduire des conducteurs, qui atteignaient le seuil de 0,40 mg d’alcool par litre d’air expiré, soit l’équivalent de 0,8 gr d’alcool par litre de sang. Ils seront jugés devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

Le même sort a été réservé à deux autres conducteurs qui circulaient sous l’influence de produits stupéfiants. 12 autres automobilistes roulaient avec un taux d’alcool compris entre 0,25 et 0,39 mg/l, ils ont écopé d’une amende à 135 € et verront leur permis de conduire amputé de 6 points. Les véhicules ont été immobilisés sur place et les intéressés ont été reconduits chez eux par un conducteur sobre.

Refus d’obtempérer

Une autre infraction délictuelle a été constatée pour refus d’obtempérer, conduite sans permis et détention de produits stupéfiants. Le chauffard qui a refusé de s’arrêter au point de contrôle a eu les pneus de sa voiture crevés par le dispositif Stop Stix, une barre jetée devant le véhicule par un gendarme posté plus loin.

Sur les routes de l’Hérault, l’alcool et les stupéfiants au volant, sont encore la deuxième cause des accidents mortels, après la vitesse excessive. Le groupement de gendarmerie prévient : les axes routiers et autoroutiers du département seront encore particulièrement surveillés ce week-end à l’occasion des retours des vacances de la Toussaint.

Les militaires ne devraient pas être les seuls; en effet, les policiers de la Sécurité publique de l’Hérault effectueront également des contrôles en soirée, dans le cours de la nuit et à l’aube dans les circonscriptions de Montpellier, Béziers, Sète et Agde.

Le dispositif Stop Stick efficace.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *