Étudiant tué à Montpellier : le meurtrier trahi par une caméra

INFO MÉTROPOLITAIN. Un étudiant montpelliérain âgé de 20 ans a été poignardé à mort jeudi soir dans la rue Saint-Guilhem, dans l’Écusson, entre la préfecture de l’Hérault et le boulevard du Jeu-de-Paume. Le meurtrier présumé qui avait pris la fuite a été rapidement identifié. Il a, en effet été filmé par la caméra de vidéosurveillance d’une supérette de la rue Saint-Guilhem. Il a été arrêté au petit matin, ce vendredi dans le quartier de Plan Cabanes et il se trouve, depuis en garde à vue. Son domicile a été perquisitionné vers 6h30.

La victime blessée à l’arme blanche, ce jeudi soir, dans l’Écusson est décédée sur place à 22h40. Cet étudiant a reçu un coup de couteau en plein cœur, un peu avant 22h, à l’angle des rues Saint-Guilhem et de la Valfère, où il s’est effondré, inanimé, devant la supérette.

Les sapeurs-pompiers et un médecin du Smur-Samu 34 rapidement dépêché du CHU de Montpellier ont longuement prodigué les soins d’urgence au piéton, mais, ils n’ont pas pu le ranimer. Il avait perdu, en effet beaucoup de sang et il était en arrêt cardio-respiratoire, quand les premiers secours sont arrivés sur les lieux.

Autopsie

Il n’est pas exclu qu’il ait été touché par un second coup de lame au thorax, mais, c’est la plaie profonde portée en plein coeur à bout portant qui aurait provoqué la mort, quasi instantanée. Le procureur de la République de Montpellier a ordonné une autopsie qui sera pratiquée à l’institut médicoi-légal du CHU Lapeyronie, ce vendredi ou lundi.

Les policiers de la Sécurité publique de permanence au commissariat central étaient sur place dans la soirée pour déterminer les circonstances et le mobile de cet homicide volontaire. Selon les premières informations parvenues à 23h à Métropolitain, la victime aurait été poursuivie à pied par celui qui allait le poignarder à mort, après une violente altercation survenue pour un mobile encore inconnu dans le quartier du Plan Cabanes, à 300 mètres de là.

L’auteur présumé pieds nus

Le jeune montpelliérain se trouvait en compagnie de sa concubine dans le quartier de Plan Cabanes, quand ils ont été importunés par un inconnu vêtu d’un jogging bleu, d’un tee-shirt blanc et qui se déplaçait pieds nus. Témoin important dans ce meurtre, la jeune femme, en état de choc a pu donner des détails aux enquêteurs. Le couple résidait dans une rue du quartier Chaptal à Montpellier. Il semble que l’étudiant et sa copine venaient de se disputer dans la rue, avant qu’un inconnu, probablement le meurtrier présumé ne s’en mêle.

Le SRPJ est saisi

Le meurtrier présumé était en fuite à 23h, à l’heure où le procureur de la République de Montpellier a saisi le Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier pour la poursuite de l’enquête. Filmé par la caméra de vidéosurveillance de la supérette, identifié dans la nuit par des témoins, il a été interpellé ce matin et placé en garde à vue dans les locaux de la PJ. Un périmètre de sécurité avait été installé dans la nuit à l’endroit du crime, où la police technique et scientifique est intervenue pour isoler des indices et des traces ADN.

>>  À SUIVRE : Le point sur l’enquête dans la journée.

 

Les policiers ont interdit l’accès à la rue Saint-Guilhem cette nuit. Photo A.M. Métropolitain.

 

Un périmètre de sécurité est resté en place cette nuit rue Saint-Guilhem. Photo A.M. Métropolitain.

2 Comments

  1. Encore une jeune victime innocente qui ne pourra vivre sa vie, un assassin multirécidiviste ne purgeant pas la totalité de sa peine, un juge inconscient avec maintenant du sang sur les mains et qui ….ne sera pas poursuivi !!!
    Ce fait n’est pas exceptionnel et n’inspire pas de réactions comme il se devrait, des pouvoirs politiques. Raz le bol !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *