Montpellier : 70 M€ seront investis sur l’aéroport

Jeudi matin, la direction de l’Aéroport Montpellier Méditerranée présentait à son conseil de surveillance le version définitive de son projet Destination 2020. Validé par les actionnaires, ce projet va permettre à l’AMM, qui va atteindre 1,83 million de passagers cette année, de bénéficier d’un plan d’investissement de 70 M€ actant la création d’une nouvelle aérogare. Objectif 2025 : atteindre 3 millions de passagers.

Pour Pierre Vieu, président du conseil de surveillance de l’Aéroport Montpellier Méditerranée, la validation du plan stratégique Destination 2020 porté par l’aéroport est une grande victoire : « Les actionnaires nous avaient demandé de finaliser quelques points d’investissement, ce que nous avons fait. Nous leur avons proposé un plan basé sur des hypothèses prudentes, mais ambitieux ». Pour Emmanuel Brehmer, le directeur de la plateforme montpelliéraine, il s’agit d’un jour historique pour l’aéroport : « Nous passerons le cap des 2 000 0000 de passagers entre 2019 et 2020 et nous visons 50 destinations au départ de Montpellier (contre 31 aujourd’hui) en 2022… De quoi viser 2,2 millions de passagers à l’horizon 2020 ».

« Une nouvelle aérogare qui changera tout »

Dans le détail, le projet Destination 2020 prévoit dès 2018 la création d’une aérogare supplémentaire de 5 700 m² et de nouveaux équipements pour la sûreté des bagages. Une première phase de travaux évaluée à 26,6 M€. « Ce nouveau hall départ permettra de faire grimper les capacités de l’aéroport à 2,2 millions de passagers/an », confirme Emmanuel Brehmer. L’extension de l’aérogare portera sur 2 500 m² et sera dotée d’un nouveau terminal d’enregistrement low cost. À l’étage, 3 200 m² seront dédiés aux activités commerciales (sur 1000 m²) et à deux nouvelles salles de pré-embarquement. « Ces travaux sont nécessaires pour l’avenir de la plateforme qui doit se développer pour répondre aux besoins du territoire », affirme Emmanuel Brehmer, complétant « Ces 5 700m² changent tout ».

Une nouvelle aérogare sera construire pour l’aéroport montpelliérain.

Construire avant d’atteindre les limites

Le directeur rappelle les bons chiffres de l’aéroport dont le trafic progresse fortement avec, en 2016 et 2017, un gain global de plus de 350 000 passagers. En décembre, l’aéroport devrait même battre son record avec 1,83 million de passagers. Avec un taux de croissance annuelle estimé à +3,6 % jusqu’en 2022, les travaux devenaient urgents. « Nous approchons de la limite capacitaire actuelle de la plateforme », explique le directeur, « D’où notre volonté de lancer rapidement les travaux pour une livraison des équipements en 2019 ».

Objectif pour l’AMM : atteindre les 3 millions de passagers par an.

Une seconde phase de travaux à 43 M€

Il y aura une seconde phase dans le plan Destination 2020. Pour la période 2021-2025, une enveloppe de 43 M€ d’investissements massifs seront fléchés sur les chaussées aéronautiques, « ainsi qu’une deuxième phase d’extension des infrastructures pour atteindre 3 millions de passagers », complète Pierre Vieu. « Les investissements pour Destination 2020 s’élèvent donc à 70 M€ » chiffre le président du Conseil de surveillance.

Ce plan Destination 2020, rappellent Pierre Vieu et Emmanuel Brehmer, ne demandera pas d’effort financier de la part des collectivités : « L’AMM financera lui-même ce projet », confirment-ils : « Nous avons une gestion et des comptes sains : nous sommes capables de mener cette opération sans solliciter nos actionnaires ».

À venir : la vidéo de la nouvelle aérogare de l’Aéroport Montpellier Méditerranée.

4 Comments

  1. J’ai vu la vidéo du projet d’extension. Les nouveaux locaux seront impersonnels et fades. Pourquoi ne pas avoir inclu/prévu/valorisé, comme l’aéroport de Marseille, notre identité méditerranéenne/locale, conviviale et accueillante ? D’autant plus, que c’est une création. C’était le moment d’en profiter et de faire le nécessaire pour que les voyageurs se disent : « nous sommes bien à Montpellier ».

    Et dire que de nombreux aéroports font des travaux de rénovation dans ce sens. Avec ce projet, cela ressemble plus à un hangar avec quelques touches de couleur quelconques, sans verdure, sans identité culturelle.

    Vraiment dommage !

  2. Si le projet de Parc d’attraction Occitanie voit le jour au portes de Montpellier ,ils vont vite dépasser les 3 millions de voyageur. Brwwwa brwwwaaaa

  3. Inadmissible d’investir autant d’argent dans ce projet.
    Alors que certains intervenants de l’aéroport n’ont même pas de toilette dans leurs locaux.
    Des algeco précaires et insalubres.
    Vraiment honteux.

  4. 70 millions c’est une grosse somme, autant que le Lycée hotelier G Freche .
    Bonne nouvelle pour les entreprise du coin.
    Un tel investissement augure de prochaine bonne nouvel pour Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *