Béziers : treize containers et deux voitures incendiés

VANDALISME. Treize containers ont été volontairement incendiés dès 20h mardi sur des artères de la cité de la Devèze à Béziers, classée en zone de sécurité prioritaire -ZSP-, ainsi que de deux voitures, une dans la soirée et l’autre à l’aube ce mercredi.

Mardi soir également, une haie de cyprès a été volontairement incendiée dans l’école des Tamaris. Un fourgon pompe-tonne de la caserne de Sérignan et un camion-citerne feux de forêt -CCF- du centre d’intervention et de secours de Montady qui avaient été pré-positionnés en renfort au centre de secours principal de Béziers sont intervenus sur cette série d’incendies sur la voie publique, ainsi que sur le feu qui a endommagé deux garages automobiles en milieu de nuit, Auto Prestige et Tip Top, avenue des Amandiers à Villeneuve-lès-Béziers.

Après une opération de police

Hormis cette dernière alerte concernant les concessions automobiles et les deux voitures brûlées, les feux de containers allumés par un groupe de jeunes, selon des témoins ne concerneraient pas des dérives de la fête Halloween, mais une réponse à une opération de contrôles menée mardi dans la cité de la Devèze par les policiers de la Sécurité publique du commissariat de la ville.

« Les dealers et autres trafiquants, comme les délinquants ne supportent pas l’intrusion des forces de l’ordre pour effectuer des contrôles de routine, histoire de sécuriser ceux et celles qui n’ont rien à se reprocher et qui subissent vols, cambriolages, agressions, dégradations, incivilités, menaces, donc, ils se vengent sur le mobilier des collectivités et de l’État », révèle ce mercredi à Métropolitain, une source proche de l’enquête.

Des SLIC

Le même phénomène se déroule dans les cités sensibles d’autres villes du département, à Montpellier, Sète et Pézenas notamment. La direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault -DDSP 34- multiplie depuis ces derniers jours des Structures légères d’intervention et de contrôles -SLIC-, comme celle organisée vendredi à partir de 22h dans le quartier de la Mosson-la Paillade et des Hauts-de-Massane à Montpellier.

Les policiers nationaux se montrent de plus en plus dans les endroits sensibles, en fin d’après-midi et la nuit lors de ces SLIC, planifiées le plus souvent sur réquisition des procureurs de la République de Montpellier et de Béziers.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *