Basket : BLMA 76 – Nadezhda 69. Première victoire en Euroleague !

Soirée d’Euroleague Women aux accents russes pour les Gazelles de Lattes ce mercredi au palais des sports avec la réception d’un autre gros calibre de la compétition reine, Nadezhda Orenburg. Les montpelliéraines ont remporté leur première victoire dans l’épreuve, 76-69, au terme d’un match magnifique.

Pour les Gazelles lattoises, l’Euroleague n’est pas un long fleuve tranquille. Si en championnat national, les filles de Rachid Meziane n’ont connu qu’un seul revers, elles n’avaient encore enregistré aucun succès sur les parquets européen après 3 matchs… et avant ce match couperet contre les Russes. La jeune équipe montpelliéraine en pleine reconstruction, qui a récupéré ses deux joueuses emblématiques, Anaël Lardy et Fatimatou Sacko, avait bien l’intention de faire un coup ce 1er novembre sur les rives du Lez. Les Gazelles ont réalisé le match référence qu’il leur manquait pour lancer enfin leur campagne européenne.

1er quart-temps :
Le match commence sur de grosses bases. Les Gazelles imposent un rythme d’enfer qui gêne les Russes. Les débats sont équilibrés : la traction arrière lattoise, avec Lardy en meneuse et Sottana en arrière, impose un jeu rapide qui permet aux locales de tenir tête à leurs visiteuses : 7-7 après un peu plus de 3’. Les Gazelles vont prendre un petit éclat, la faute à trop de précipitation en attaque : 7-12 et 4’30 au chrono. Un écart vite comblé.
Alors que le palais des sports s’inquiète, les Lattoises remordent dans la partie et imposent une défense de fer. A 5’20, elles recollent (12-12) et prennent l’avantage dans la foulée. Dans les 4 dernières minutes, le jeu des lancers-francs ne profite à personne : les deux équipes se rendent coups pour coups : 17-17, puis 19-17… La fin du quart-temps est électrique et sur un ultime shoot, les Russes égalisent à la dernière seconde : 19-19.
2ème quart-temps :
Pour les Gazelles ont superbement tenu le choc, le second quart-temps débute dans la lignée du précédent : chaque balle est âprement disputée, et une grosse défense pousse l’armada russe à la faute. Le départ canon des Lattoises leur donne de l’air avec un premier petit avantage : 24-21 à 11’20. Hélas, un nouveau trou d’air des locales va permettre aux visiteuses de revenir à 24-24 en moins d’une minute. Sur leur lancée, les Russes enchaînent et font gonfler l’écart. Les Gazelles, qui vendangent plusieurs contre-attaques cruciales, encaissent un 8-0. A 14’30, elles sont derrières : 24-31.
Mais ce soir, l’envie est du côté des Gazelles qui reviennent à la hargne, déployant un basket léché alternant exploit individuel (Sottana) et jeu collectif parfaitement huilé. Le BLMA a réglé la mire à 3 points avec un festival de Bankolé et de Koné : 17’50 et 33-35 puis 36-35 à deux minutes de la mi-temps. Les Russes mettent la pression mais le BLMA résiste : 39-35 puis 41-37. La mi-temps survient sur un contre du BLMA sur le dernier tir à 3 points des Russes.
3ème quart-temps :
Le match reprend sur un rythme toujours aussi élevé. Sottana plante d’entrée une terrible banderille à 3 points : 44-37. Puis 46-41 sur une belle pénétration de Bernies. Les gazelles subissent ensuite un petit flottement, relâchant trop leur défense. Les Russes en profitent et pilonnent la raquette au grand régal de l’américaine Emma Cannon. Mais sa compatriote et Lattoise Courtney Hurt va réveiller les troupes, arrachant les ballons au rebond offensif et convertissant ses lancers : 48-45 puis 50-47 à la 25ème minute.
Le moment ou Les Gazelles accélèrent : pressing haut, contre-attaque fulgurante : à la 27’, le score indique 57-49. Les Lattoises ont pris le contrôle définitif du match et ne le lâcheront plus. Une anti-sportive russe donne même l’occasion aux Lattoises de creuser encore l’écart : 58-49, puis 60-49 à l’entrée de le dernière minute de ce 3ème quart-temps soldé par 4 lancers-francs russes qui limitent la casse (62-50) mais le BLMA a pris les commandes.
4ème quart-temps :
Les Gazelles tiennent leur match, proposant un jeu collectif particulièrement bien huilé. 9 joueuses ont marqué dans ce match. Elles n’ont pas envie de laisser un peu d’espoir à leurs visiteuses dans le dernier acte. Kobryn impose sa taille sous les panneaux russes : 66-54, puis 66-57. La punition vient aussi de loin : Sottana et Bankole enfonce Orenburg à longue distance : 72-59 à la 33’. Une minute plus tard, Bernies parachève l’œuvre à longue distance : 75-61.
La fin du match sera plus tendue. Un ultime trou d’air des locales ramène en moins de deux minutes les Russes à 10 points. A l’entrée de la 37’, les Russes reviennent à 75-65. Puis 75-67 à la 38’. Mais dans le money-time, les Gazelles affichent un mental de guerrière. Elles ne craquent pas, jouant intelligemment le chrono. Les secondes s’égrènent : 75-69 et 50 secondes à jouer. Les Russes, trop pressées, ratent leurs shoots. Il reste 12 secondes et Bernies va sur la ligne des lancers : 76-69. Le score ne bougera plus.

Le BLMA remporte sa première victoire en Euroleague. Une magnifique performance marquée par une grande adresse à longue distance (8 sur 15 à 3 points) et une performance défensive de huart vol (9 interceptions contre 3 pour les Russes). Avec une défense aussi pressante et un collectif aussi huilé, cette jeune équipe risque, si elle maintient ce niveau, de surprendre beaucoup de monde.

Le 5 majeur
Anaël Lardy : 4 pts, 1 rebond, 1 passe
Giorgia Sottana : 15 pts, 5 passes
Ewalina Kobryn : 12 pts, 3 rebonds, 3 interceptions
Courtney Hurt : 9 pts, 5 rebonds, 4 passes
Romy Baer : 6 pts, 1 rebond, 3 passes
Le Banc
Fatimatou Sacko : 6 pts, 6 rebonds
Romane Bernies : 6 pts, 1 rebond, 3 passes
Ornella Bankole : 10 pts
Assitan Kone : 9 pts
Marie-Françoise Mané : 0 pts, 3 rebonds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *