Montpellier : coup d’envoi de la construction des halles Laissac

CHANTIER. Philippe Saurel a lancé ce 31 octobre, le début de la construction des halles Laissac. Une dernière phase attendue dans ce projet phare de la municipalité dont la livraison est prévue fin 2018 pour un coût de 8,6 M€. Les halles de 1 111 m2 passeront de 18 à 24 étals avec la possibilité pour les Montpelliérains de venir consommer sur place à midi les produits achetés pour donner une vraie identité méditerranéenne au lieu. À cette occasion, Philippe Saurel a indiqué que la rue Anatole France, jouxtant la place,  repassera prochainement à deux voies.

« Je suis très heureuse de voir la renaissance de ces halles Laissac. Ce sera le point central du quartier, un lieu de convivialité et de rencontre pour les Montpelliérains » s’enthousiasme Brigitte Roussel-Galiana, déléguée au commerce et à l’artisanat. Jean-Pierre Touchat, le président du syndicat des halles et marchés, détaille ce que seront ces futures halles : « On a essayé de concevoir le meilleur projet pour le quartier. Ce seront des halles attractives basées sur ce qui se fait en Espagne et notamment à Barcelone. Ou comme à Perpignan et Sète avec des marchés aux accents méditerranéens. On pourra y venir à midi, peut être aussi le soir, et consommer sur place. Ce sera un second pôle attractif en plus de la place Jean Jaurès ».

Fruit de la concertation

« C’est un petit bijou de concertation » met en avant Philippe Saurel qui a mené une dizaine de réunions avec les habitants et les commerçants, « On est arrivé à un consensus général qui débouche autant sur la forme que sur l’utilisation des matériaux sur cette halle de type Baltard comme au XIXe siècle mais high tech. Elle a toutes les technologies modernes dont notamment les panneaux photovoltaïques qui vont l’approvisionner et lui donner son autonomie énergétique ». Un brevet sera d’ailleurs déposé pour protéger la propriété industrielle et intellectuelle car « l‘utilisation, et surtout l’assemblage, des structures métalliques et des structures en verre est unique dans ce concept et les panneaux photovoltaïques également » explique le maire. L’objectif architectural avec l’édifice de type art déco est de faire des halles du XXIe siècle s’intégrant avec harmonie dans l’espace public. Un budget de 1,7 M € sera d’ailleurs consacré à l’aménagement de la place.

©Ville de Montpellier

Les commerçants qui ont été transférés sur le cour Gambetta retrouveront, pour ceux qui le souhaitent, un emplacement. De 18, les halles passeront à 24 étals. « Nous allons choisir des commerçants qui sont susceptibles de faire des propositions commerciales que celles qui existent déjà afin d’augmenter la diversité et la qualité commerciale » précise Philippe Saurel. Une commission sera chargé d’examiner les dossiers mais le maire tient à avoir la décision finale.

Calendrier du chantier :

©Ville de Montpellier

Début novembre : montage de la grue.
Décembre à février 2018 : réalisation de la structure métallique de la halle.
Février 2018 : démontage de la grue.
Février à juillet 2018 : couverture du bâtiment.
Mars à septembre 2018 : pose des panneaux photovoltaïques.
Été 2018 : réalisation de l’oeuvre d’art (le plafond d’après Mona Young-eun Kim de l’école des Beaux-Arts).
Fin de l’été 2018 : finitions et nettoyage du bâtiment.
Dernier trimestre 2018 : livraison du bâtiment.
Premier trimestre 2019 : travaux des espaces publics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *