Ligue 1 : Rennes fait chuter le MHSC à domicile

FOOTBALL. Le MHSC recevait ce soir le Stade Rennais dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. Pour la réception des Bretons, Michel Der Zakarian avait reconduit le même groupe vainqueur à Saint-Étienne. Par manque d’efficacité, les Montpelliérains n’ont pas réussi à faire trembler les filets adverses. À l’inverse des Rennais qui par l’intermédiaire de leur attaquant espagnol Brandon s’imposent 1-0 à la Mosson.

Dès la première minute, Lasne récupérait un ballon dans le camps rennais et transmettait à Sio. Libre de tout marquage, l’attaquant manquait son face à face avec le gardien adverse (1ère). L’ancien Rennais s’illustrait ensuite. Sur une récupération d’Aguilar, Mbenza lançait Sio dont la frappe était trop croisée (12e). Les deux hommes se trouvaient à nouveau quand à la réception d’un centre du côté gauche, la tête de l’Ivoirien n’inquiétait pas Kubek (30e). Rennes se montrait dangereux pour la première fois par l’intermédiaire de Maouassa. Héritant d’un ballon dans la surface, ce dernier ne parvenait pas à suffisamment enrouler son tir (18e). Lecomte passait une première période tranquille dans les cages, les Rennais se cassant les dents sur la défense Pailladine. Les locaux apparaissaient eux parfois trop empressés dans leurs choix et gâchaient des munitions. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score vierge.

Rennes perce le coffre-fort pailladin

De retour sur la pelouse, les Montpelliérains étaient les premiers dangereux. D’abord par Hilton à la réception d’un corner mais sa tente s’envolait au dessus de la cage rennaise (48e). Puis, Sio manquait de très peu de couper un centre de Mbenza mais Kubek intervenait bien (51e). Quelques minutes plus tard, sur un mauvais dégagement de la défense rennaise, Sessegnon écrasait trop sa frappe captée sans mal par le gardien (56e). Solides défensivement, les Montpelliérains manquaient d’efficacité devant les buts. D’autant plus dommageable, que Bourigeaud trouvait Brandon. La frappe de l’attaquant espagnol était dévié dans les cages par le tacle d’Hilton. Pris à contre-pied, Lecomte ne pouvait rien faire (0-1, 59e). Le même Brandon aurait pu doubler la marque si le gardien montpelliérain ne s’était imposé avec autorité (60e).

L’attaque de Montpellier reste muette

Michel Der Zakarian décidait de casser sa défense à 5 pour faire rentrer un attaquant supplémentaire. Aguilar, encore très en vu ce soir, sortait pour Ninga (63e). Dix minutes plus tard, Sio, volontaire mais trop inefficace laissait sa place pour Camara (73e). Montpellier sous la pression du stade poussait. Sessegnon adressait un bon centre dans la surface pour Ninga. Le Tchadien contrôlait de la poitrine et tentait un ciseau sans reprendre le ballon (76e). Sur un renvoi de la défense rennaise, les Montpelliérains réclamaient un pénalty suite à une main de Gnagnon que l’arbitre jugea involontaire (80e). Lasne quittait ensuite la pelouse au profil de Sambia (83e). Mbenza essayait d’égaliser mais sa frappe à l’entrée de la surface ne trouvait pas le cadre (86e).

Les Rennais très souvent au sol ce soir, l’arbitre annonçait 7 minutes d’arrêt de jeu. Une éternité que n’exploitait pas les Montpelliérains. Les hommes de Christian Gourcuff s’imposent sur la plus petite des marges et confirment leur retour en forme. Montpellier marque le pas et devra se relancer le week-end prochain avec la réception d’Amiens.

Réactions d’après-match :

Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes) : « Le bloc montpelliérain était très regroupé, il fallait être patient. On a été très intéressant dans la circulation du ballon. Jusqu’au but c’était un bon match de football. Après il a fallu s’arracher. Repartir d’ici avec les trois points, compte tenu des absents, c’est une vraie performance ».

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : « On a quatre occasions nettes. Il faut les finir. On a manqué de réalisme devant le but. Ils ont eu la possession. On a manqué de justesse pour se créer d’autres occasions. Ils avaient le ballon mais pas d’occasion en première mi temps. Ils ont été pus réaliste que nous. (…) On était sur une bonne série qui s’arrête ce soir en faisant un match moyen. On a plus de situations qu’eux mais ils ont été plus réalistes. C’est un arrêt ce soir. Il va falloir rebondir la semaine prochaine face à Amiens ».

Sur l’inefficacité de Giovanni Sio : « C’est l’histoire des attaquants. Ils ont des passages dans une saison où ils manquent de justesse pour finir et faire les bons choix. Giovanni a des occasions au début du match.C’est dommage car si on marque d’entrée le match est différent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *