MHSC : ne pas se faire peur face à Rennes

FOOTBALL. Montpellier reçoit Rennes ce samedi à 20h au stade de la Mosson dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. À l’exception de l’absence de Jérôme Roussillon, tous les voyants sont au vert pour les hommes de Michel Der Zakarian. Mais méfiance, Rennes, 15e avec 9 points, en difficulté dans le championnat vient d’enchaîner deux victoires, une première depuis le début de la saison. Aux Montpelliérains de montrer que le stade de la Mosson est redevenu une place imprenable.

Après la très belle qualification à Guingamp en coupe de la Ligue, le MHSC, 8e avec 15 points, retrouve la Ligue 1. L’entraîneur héraultais a ainsi eu l’occasion de faire tourner et voir que son groupe répondait présent : « J’attends toujours des bonnes réponses de la part des joueurs que je mets sur le terrain. Je suis très content de l’attitude que ce soit collectivement ou individuellement et comment on s’est articulé. Aujourd’hui j’ai des bonnes réponses de tout le monde. Après c’est à moi de faire la bonne équipe ».

Michel Der Zakarian espère encore des améliorations notamment dans  le secteur offensif : « Il faut que l’on soit meilleur dans les 30 derniers mètres. Quand on voit les situations que l’on n’a pas finies à Guingamp par manque de technicité, de justesse ou par mauvais choix qui ont fait qu’il n’y a eu que 2-0. Si on avait été encore plus juste, on aurait pu être plus dangereux. Mais c’est déjà très satisfaisant de se créer autant d’occasions et de frapper autant au but à l’extérieur. Ce que l’on arrivait pas à exécuter au début de saison ».

Métamorphose

Une métamorphose dû au changement de système qui permet d’assurer une solide base défensive tout en se projetant rapidement vers l’avant avec de multiples solutions apportées, en complément des milieux de terrain, par les latéraux. Michel Der Zakarian a également mis en place une récupération haute illustrant le fonctionnement de l’équipe comme un véritable bloc. Un système qui demande une grande implication de chacun des onze acteurs sur le terrain « Tous les joueurs ont compris que dans le foot aujourd’hui s’il y en a un qui ne court pas c’est toute l’équipe qui est handicapée. Tous les joueurs font les efforts ensemble et on voit que c’est plus facile de défendre ensemble. On a aussi de la réussite » reconnaît Vitorino Hilton.

Dans cette configuration exigeante, le capitaine du MHSC, tout comme Souleymane Camara, est bien sûr un exemple à suivre par son hygiène de vie et son implication sur le terrain : « Je ne suis pas un patron. Je suis un joueur qui se donne à fond sur le terrain pour un club qui m’a ouvert ses portes en 2011. Donc je fais tout pour le club et pour l’équipe. Si on a 11-15 joueurs qui se donnent à fond pour le club comme je fais, je pense qu’il n’y a pas de soucis ».

Un match piège ?

Après les derniers résultats obtenus, difficile de ne pas faire de Montpellier le favori de la rencontre. Vitorino Hilton reste toutefois prudent : « Il ne faut rien changer et être vigilant. Les deux prochains matchs seront les plus compliquées de la série que l’on a eu jusqu’à présent. On va jouer contre des équipes à notre portée. Peut être que la concentration ne sera pas la même que contre le PSG ou Monaco. Mais j’ai confiance dans l’équipe et le coach ». Le discours est de la même teneur de la part de Michel Der Zakarian : « Tous les matchs sont difficiles. On le constate tous les week-ends. C’est ce que tu mets dans le contenu de tes matchs qui font que tu les gagnes ou pas. Il faut continuer à mettre les ingrédients que l’on met actuellement en étant plus rigoureux défensivement et plus agressif offensivement ».

Rennes, après avoir obtenu sa première victoire de la saison à domicile en championnat, s’est qualifié mercredi soir sur la pelouse de Dijon (2-1) pour les 8e de finale de la coupe de la Ligue. « Si aujourd’hui ils sont où ils sont c’est qu’ils ont manqué des choses » commente Michel Der Zakarian. « Ils ont fait beaucoup d’investissements et ont pris des bons joueurs. C’est une belle équipe, solide, bien organisée avec un bon coach qui a de l’expérience et des certitudes dans le jeu qu’il fait pratiquer à ses équipes. On sait que cela va être un match compliqué contre eux ».

Viser plus haut

Montpellier s’apprête à recevoir deux fois consécutivement. Après Rennes, c’est Amiens qui se présentera au stade de la Mosson (samedi 4 novembre à 20h). L’objectif est simple pour Michel Der Zakarian : « Si on veut aller plus loin et rester dans les dix premiers, il faut enchaîner à domicile par des victoires. C’est ce que l’on répète tout le temps aux joueurs. À eux de rester dans le collectif. Aujourd’hui on est fort, parce que le collectif est fort. Tout le monde se bat pour l’équipe ».

Et si les deux équipes sont d’un calibre inférieur à Paris, Monaco, Nice ou Saint-Étienne, Vitorino Hilton ne minimise pas l’importance de ces rencontres : « Ce n’est pas encore un tournant mais ce sont deux matchs importants. Après la trêve internationale, on peut être très bien si on gagne ces deux matchs. Rennes va venir ici pour prendre des points. À nous de montrer qu’à Montpellier on a retrouvé une cohésion d’équipe et un état d’esprit et que pour nous battre, il faut que l’équipe soit supérieure à nous ».

>> À LIRE : https://e-metropolitain.fr/2017/10/27/mhsc-rennes-vene…atuitement-match/

>> 11e journée de Ligue 1-Conforama : Montpellier-Rennes à 20h, stade de la Mosson. Diffusé sur beIN Sports 7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *