Catalogne : le président destitué et le Parlement dissous

ESPAGNE. L’Espagne est en crise depuis que la Catalogne a choisi l’indépendance ce vendredi, après des semaines de manifestations à Barcelone et dans les principales agglomérations. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy vient d’annoncer officiellement ce vendredi à 20h30 qu’il venait de mettre en oeuvre l’article 155 de la Constitution :
  • Destitution du président de la Catalogne Carles Puigdemont, de son gouvernement et du chef de la police, les Mossos d’Esquadra, qui sont 16’000.
  • Dissolution du Parlement de Catalogne et convocation de nouvelles élections le 21 décembre.
  • Les ministères du gouvernement central assurent les pouvoirs de l’administration catalane.
  • Saisie du Tribunal constitutionnel pour obtenir la nullité des mesures adoptées vendredi après-midi par le Parlement catalan.

Cette situation politique exceptionnelle est suivie avec un grand intérêt en France, certes -Emmanuel Macron, le président de la République vient d’affirmer qu’il soutenait Madrid-, mais également au plus près de la Catalogne, dans les Pyrénées-Orientales et en Occitanie. Barcelone, entre autres villes catalane est très prisée des Languedociens.

>> À LIRE : notre dossier samedi matin.

La Catalogne frontalière avec l’Occitanie.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *