Montpellier : 139 mm de pluie en sept mois

MÉTÉO. D’habitude il pleut quatre fois plus. Le mois d’octobre tire sur sa fin et les dernières averses de la semaine n’auront rien changé. Durant ces deux premiers mois d’automne, on aura recensé un seul épisode pluvieux de type méditerranéen, les 18 et 19 octobre sur une ligne Sète-Nîmes.

Ainsi, la plus grande partie des plaines du Gard, ainsi que la Petite-Camargue, jusque vers la région de Montpellier n’ont pas profité vraiment de ces précipitations. Autant dire que ces régions à faible pluviométrie depuis début avril souffrent donc d’un déficit de 60 à 70 %, par rapport à la normale. Du jamais vu depuis 60 ans.

L’état de sécheresse est exceptionnelle. Les perspectives de ces prochains jours sont tout aussi pauvres en risque pluvieux, et ce pour les huit jours à venir.

Relevés des quantités depuis avril

>> Montpellier-aéroport : 139 mm en 7 mois (pour une valeur « normale » de 358 mm), ce qui se situe au 1er rang « sec » de la période avril-octobre depuis le début des relevés en 1946.

>> Nîmes-Courbessac : 143 mm en 7 mois (pour une valeur « normale » de 451 mm), ce qui se situe au 1er rang « sec » de la période avril-octobre depuis le début des relevés en 1923.

>> Nîmes-Garons : 139 mm en 7 mois, ce qui se situe au 2° rang « sec » de la période avril-octobre depuis le début des relevés en 1964 derrière l’année record 1967 et ses 105 mm.

>> Sète : 114 mm en 7 mois pour une valeur « normale » voisine de 300 mm, ce qui se situe aussi au 2° rang « sec » de la période avril-octobre depuis le début des relevés en 1947.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *