Circulation : les abus sanctionnés dans l’Écusson

OPÉRATION. Quelque 25 conducteurs ont été verbalisés lors d’une importante opération menée la semaine dernière par les policiers de la Sécurité publique du commissariat central et par la police municipale dans les artères de l’Écusson, pour sanctionner des abus quotidiens qui irritent les habitants, les commerçants, les livreurs et les chauffeurs de transports, comme les traminots et les conducteurs de bus de la TaM 3M.

« Ces contrôles avaient pour objectif de sanctionner les automobilistes qui, soit pénètrent dans les zones réservées aux piétons, soit empruntent régulièrement les voies réservées au tramway, comme le boulevard du Jeu-de-Paume, la rue Maguelone, la rue de la République, la place Albert 1er, ce qui est formellement interdit. Dans le lot de ces conducteurs en faute, il y a des habitants qui résident dans l’Écusson et les zones du centre historique autorisés à circuler grâce à un badge idoine accordé par la mairie, mais qui doivent respecter les sens de déplacement. Ils ne doivent ni empiéter, ni encore moins se garer sur les voies piétonnes, ni rouler sur les voies de tramway et de bus », explique t-on ce mercredi à l’état-major de la Sécurité publique de l’Hérault.

Signalements au 17 et courriers

Des signalements récurrents au 17, le numéro d’urgence de police-secours et par de nombreux courriers reçus à l’hôtel de police et à la mairie de Montpellier ont été pris en compte, d’où cette opération qui a permis de réprimer 25 infractions caractérisées. « Le but des de dissuader les propriétaires des véhicules autorisés à circuler dans les zones réservées aux piétons de ne pas y stationner de manière anarchique », ajoute t-on à la Sécurité publique. Et de prévenir fermement : « De telles opérations vont être renouvelées, avec des mises en fourrière. Il convient de faire respecter la tranquillité publique dans le centre-ville ». Ce que confirme la police municipale.

Lors de ces contrôles, les policiers ont également vérifié l’état des pots d’échappement des deux roues à moteur, notamment des scooters. Un équipage s’était posté devant l’arc de triomphe, sur le boulevard Foch, où ils n’ont pas chômé.

2 Comments

  1. Sur l’avenue de toulouse tres tres tres peu de controle quel qu’ils soit, vitesse, bruit et autre dommage dommage, pourtant les accidents sont tres important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *