Explosion à Montpellier : trois brûlés dont un très grièvement

DRAME. L’explosion d’une quarantaine de bombes aérosols dans un appartement de l’avenue Chancel, dans le quartier Saint-Charles-faubourg Saint-Jaumes à Montpellier, ce lundi, a fait trois brulés -le locataire des lieux et deux ouvriers-, dont un très grièvement : un des ouvriers âgé de 31 ans a été admis au département anesthésie réanimation -DAR- du service des grands brûlés au CHU de Montpellier.

Deux autres ont été brûlés, un âgé de 69 ans, le locataire de la maison, toujours hospitalisé, l’autre, le patron de l’entreprise de BTP qui a rapidement quitté les urgences du CHU. Ce dernier effectuait les travaux dans l’habitation et avaient disposé des cartons de 46 bombes d’aérosols remplies de mousse expansive.

Une fuite ?

Le stock a soudain explosé, quand un des ouvriers a éclairé une pièce. Quand il a actionné l’interrupteur une violente déflagration s’est produite.

Une fuite de mousse expansive inodore et incolore sur une des bombes aérosols qui n’avait pas été détectée pourrait être à l’origine du drame. Le parquet de Montpellier a ordonné une enquête confiée aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault.

L’inspection du travail, également saisie s’est rendue sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *