Ligue 1 : le bon coup de Montpellier dans le chaudron

FOOTBALL. En ouverture de la 10e journée de ligue 1, Montpellier se déplaçait vendredi soir à Saint-Étienne. Face au troisième du championnat, encore invaincu à domicile, les Montpelliérains se sont imposés 1-0 grâce à un but du jeune attaquant belge Isaac Mbenza (21e). Une première depuis 22 ans.

Les Pailladins confirment ainsi leur excellente forme et la solidité du système mis en place par Michel Der Zakarian. En attendant la suite de la journée, le MHSC occupe la 8eme place.

Après Paris et Monaco, l’entraîneur héraultais avait reconduit son système basé sur trois défenseurs centraux. Pedro Mendes de retour de suspension retrouvait sa place aux côtés de Vitorino Hilton et Daniel Congré. En l’absence de Jérôme Roussillon, Ruben Aguilar était placé à gauche, quand Nordi Mukiele occupait le couloir droit. Paul Lasne et Ellyes Skhiri se chargeaient de la récupération. À Stéphane Sessègon et Isaac Mbenza d’alimenter en ballon, Giovanni Sio, titularisé à la pointe de l’attaque.

Un bloc bien en place

Dès la 5e minute, Saint-Étienne se montrait dangereux par l’intermédiaire de Romain Hamouma dont l’incursion dans la surface était interrompue par Benjamin Lecomte. Les Montpelliérains montraient rapidement leur volonté d’attaquer avec quatre frappes, non cadrés, dans le premier quart d’heure. Sur un corner Stéphanois, Kevin Monnet-Paquet héritait du ballon et centrait fort devant les cages pailladines. Ellyes Skhiri écartait le danger devant sa ligne (17e).

Dans la continuité, Ruben Aguilar débordait sur son couloir gauche et centrait pour Isaac Mbenza dont la reprise était contrée par Gabriel Silva. Les Montpelliérains, bien en place défensivement, se projetaient rapidement vers l’avant face à des Stéphanois désorganisés.

À l’issue d’un cafouillage dans la défense des Verts, Giovanni Sio se battait pour arracher le ballon afin de transmettre à Isaac Mbenza. L’attaquant pailladin, en position idéale, s’y prenait à deux fois pour tromper Stéphane Ruffier et ouvrir la marque (0-1, 21e).

Saint-Étienne tentait de répliquer sur un coup franc de Romain Hamouma qui trouvait la tête de Vincent Pajot. Le milieu de terrain ne trouvait pas le cadre. Loïs Diony, blessé au mollet droit, était contraint de laisser sa place à Alexander Söderlung (35e). L’ancien attaquant du MHSC, Rémy Cabella, très en jambe hier soir, tentait une percée mais buttait sur Vitorino Hilton. Le Brésilien se montrait à nouveau impérial quelques minutes plus tard face à Romain Hamouma. Avant la mi-temps, Vincent Pajot, puis Rémy Cabella, tentaient leur chance sur des frappes qui n’inquiétaient pas Benjamin Lecomte.

Montpellier reste solide

De retour sur la pelouse, Montpellier confirmait ses belles intentions. Giovanni Sio sur une tête puissante obligeait Stéphane Ruffier à se coucher (50e). Devant leur public, les Stéphanois n’abdiquaient. Rémy Cabella tentait un énième rush, mais sa frappe passait à côté (55e).

Les Montpelliérains manquaient de peu de doubler la marque. Stéphane Sessègnon servait dans l’axe Isaac Mbenza. Seul face au portier stéphanois, le jeune belge perdait son duel (56e). Très bon ce soir, il cédait sa place à Casimir Ninga quelques minutes plus tard. Souleyman Camara entrait également en jeu à la place de Giovanni Sio (70e). Michel Der Zakarian était contraint à un dernier changement quand Pedro Mendès ne ressortait pas indemne d’un choc avec Alexander Söderlund. Junior Sambia entrait pour les dix dernières minutes.

Buts refusés aux Verts

Les Verts jetaient leurs dernières forces dans la bataille. D’abord, par Rémy Cabella qui se heurtait à un Benjamin Lecomte encore décisif ce soir (86e). Quelques instants plus tard, les Stéphanois obtenaient un coup franc. Après avoir frappé dans le mur, Silva retentait sa chance, mais son tir était dévié dans les buts par un partenaire en position de hors jeu. Le but était logiquement refusé (89e).

Dans les arrêts de jeu, sur une action similaire, le même Silva pensait avoir égalisé, mais lui aussi était signalé hors-jeu (92e). Montpellier réussisse à conserver leur court avantage et s’impose dans le Chaudron 1-0.

Les hommes de Michel Der Zakarian confirment leur état de forme. Si le système à cinq défenseurs assure une base défensive solide, l’équipe se montre de plus en plus séduisante dans son secteur offensif avec de plus en lus de variétés. Après avoir réussi contre quatre gros et enchaîné cinq matchs sans défaite, Montpellier peut nourrir de grandes ambitions en recevant Rennes puis Amiens. Mais avant cela, les Pailladins se déplacent mardi à Guingamp, pour les 16e de finale de la Coupe de la Ligue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *