MHB / Lidl Starligue : Saint-Raphaël arrache le nul à Montpellier 28-28

HANDBALL. Après quatre déplacements, et autant de victoires, le MHB retrouvait enfin le palais des sports René Bougnol. Les Montpelliérains, dans le cadre de la 6e journée de Lidl Starligue, recevaient Saint-Raphaël. Les Varois en difficulté au classement mais solides dans le jeu entendaient bien briser la série d’invincibilité (11 victoires en championnat et en Ligue des Champions) des héraultais. Saint-Raphaël arrache le nul 28-28 dans les ultimes secondes de la rencontre.

Patrice Canayer avait raison de se méfier de Saint-Raphaël. Les Varois ont mené la vie dure aux Montpelliérains confirmant l’incohérence de leur 10e place du championnat. Porté une nouvelle fois par un bon Diego Simonet, le MHB s’est heurté sur la solide défense adverse. Les interceptions et les expulsions de part et d’autres engageaient un chassé croisé dont Saint-Raphaël prenait finalement le contrôle à la 20e minute. Les échecs aux tirs des Montpelliérains et la méforme de Vincent Gérard dans les cages (1 seul arrêt dans la période) permettaient à Saint-Raphaël de rentrer au vestiaire en menant 16 à 13.

Montpellier revient…

Devancés à la marque et peu aidés par l’arbitrage, il n’en fallait pas moins pour piquer au vif les Montpelliérains poussés par une salle bouillante. Sous l’impulsion de Michaël Guigou, auteur de deux buts dès le retour des vestiaires, le MHB revenait progressivement. Dans les cages, Nikola Portner, suppléant Vincent Gérard durant cette période, réussissait des arrêts de grande classe. À la 42e minute, Jonas Truchanovicius permettait enfin aux Montpelliérains de repasser devant. Le chassé-croisé pouvait reprendre de plus belle.

… mais cale

L’air devenait irrespirable les minutes avançant. D’autant que les Héraultais gâchaient par deux fois des cartouches en contre-attaque dans le money time. Montpellier attaquait la dernière minute avec un but d’avance sur une action autoritaire du jeune Kyllian Villeminot. Dans les ultimes secondes, Saint-Raphaël en phase d’attaque arrachait l’égalisation. Au coup de sifflet final, les Varois pouvaient laisser éclater leur joie pour ce nul à saveur de victoire. Tout en restant invaincu, le MHB marque le pas dans sa salle. Place dimanche à la coupe de la Ligue et un déplacement à Dijon avant quelques jours de repos pour les joueurs qui ne partiront pas avec leur sélection nationale.

Réaction d’après match de Patrice Canayer :

« Un point c’est mieux que zéro. On sort frustré car sur les 3-4 dernières minutes on a moyen de gagner. À la physionomie de la rencontre, c’est un match nul équitable pour les deux équipes. On n’a pas perdu un point on en a gagné un »

« Ludovic Fabregas avait un oedème au bras. Il était incertain et ne s’est pas entraîné hier (ndlr : mardi). Cela explique mes choix en début de match. Le résultat je l’explique par la qualité de Saint-Raphaël notamment en défense. On a eu du mal à se mettre en route. Nos tireurs à part Valentin Porte ont été en panne durant 45 minutes. Dans la première période on s’est trompé tactiquement. Il fallait jouer plus direct, notre défense était passive et notre gardien absent. Nous avons eu des difficultés dans notre jeu en transition. En deuxième période nous avons retrouvé de l’allant, de la puissance, du rythme et notre défense. On a eu des échecs à la fin qui aurait pu nous permettre de l’emporter. Mentalement c’était un match difficile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *