Basket : BLMA 56-Yakin Dogü 80 : fessées à la turque

SPORTS. Soirée d’Euroleague Women pour les Gazelles de Lattes ce mercredi soir. Une soirée un peu particulière avec Anaël Lardy et Fatimatou Sacko, les deux icônes du club, en tenue civile… Une team BLMA amoindrie qui recevait les joueuses turques du Yakin Dogü, une grosse cylindrée européenne.

Après un premier revers dans l’épreuve reine en forme de correction (64-34 en Italie contre Perfumeria Avenida), les filles du coach Rachid Meziane se devaient de réagir devant leur public. Malgré un temps à l’orage et une soirée placée sous alerte orange, les lattoises n’ont pas eu peur de prendre la foudre. La jeune équipe en reconstruction, dans son antre posée sur les rives du Lez, a tenu tête à la formation adversaire, sans pour autant, malgré son courage, éviter une fessée à la turque.

1er quart-temps :
Les Gazelles connaissent un début de match difficile. Yakin ouvre le score et le BLMA, avec trop de précipitation et de maladresse, subit la puissance physique adverse, illustrée par quelques interceptions et un contre retentissant. 0-5 en 1’30 et Bernies déjà sur le bac pour 2 fautes… Heureusement, les visiteuses, qui semblent pourtant dérouler leur jeu, commettent trop de déchets à la finition pour creuser l’écart. Sur un tir lointain de Bankole, suivi d’une contre-attaque fulgurante et 2 lancers réussis, le BLMA recolle au score (5-5). Cette poussée lattoise rééquilibre les débats et les Gazelles jouent quelques minutes les yeux dans les yeux avec leur hôte, virant même en tête à la 4ème minute sur un « mouv » étrange de Coutney Hurt (9-8). Pour les locales, le jeu rapide paye mais le manque de rotation se fait sentir. Entre la 7ème et la 10ème minute, les Gazelles prennent un gros éclat : 10-18. Le 1er temps-mort du match demandé par Rachid Méziane n’a pas l’effet espéré : l’écart se creuse et le 1er quart-temps s’achève avec un retard conséquent pour Lattes : 13-25.

2ème quart-temps :
Le second quart-temps débute dans la lignée du précédent : des turques sûres d’elles, puissantes et organisées, et une équipe du BLMA courant après le score, privée d’un second souffle salvateur… mais courageuses ! Un temps, le coach russe, inquiété par un 5-0, demande un temps-mort mais les visiteuses sont plus fortes et naviguent toujours à plus de 10 points, enchaînant les tirs longue distance. Le moindre oubli défensif se paye cash pour le BLMA : dessous, les grandes garnissent le panier. Il reste 5’43 à jouer et le score est de 22-33. On mesure l’effort à fournir quand Hurt, 1m81, tente de défier dessous Ann Wautters, 1m95… En vain. Il reste 3 mn à jouer avant la mi-temps : press tout terrain de l’équipe turque. La perte de balle lattoise est aussitôt punie de l’autre côté : 26-37.
Les lattoises ont du mal à terminer ce quart-temps : elles s’empalent sur la défense adverse, dans des raids où l’on cherche vainement l’exploit personnel. Pas suffisant pour faire sauter le cadenas turc, d’autant plus que les poignets adverses punissent à 3 points. A l’entrée de la dernière minute, le score est de 26-44… et l’ultime minute sera encore turque : la mi-temps fige le score à 28-46 pour les visiteuses.

3ème quart-temps :
Le scénario se répète. Un mauvais film pour les Gazelles qui ne parviennent pas à enrayer la mécanique bien huilée du Yakin Dogü. Les turques sont adroites, enchaînent les tirs en tête de raquette, trouvent les grandes dans la peinture et mettent en défense une pression terrible sur les lattoises qui perdent beaucoup de balles. Les Gazelles, incapables de se créer des solutions en attaque et sanctionnées par le chrono, perdent plusieurs ballons. L’écart enfle pour finalement atteindre les 20 points : 36-56 à la 25ème minute. Le manque de rotation se fait sentir plus que jamais et la sonnerie qui clôt le 3ème quart intervient sur un score sans appel : 40-65.

4ème quart-temps :
Les Gazelles, malgré leur combativité, n’ont pas les ressources ce soir pour inquiéter un challenger déclaré de l’Euroleague. Les joueuses turques gèrent (déjà) la fin d’un match plié (50-71) alors qu’il reste encore 5’16 à jouer. Mais les ultimes minutes de la partie ne changent rien au cours d’un match à sens unique : 56-80 pour Yakin Dogü et un revers cruel mais prévisible pour une équipe du BLMA fortement diminuée. Les Gazelles sont désormais tournées vers la prochaine échéance : la réception de Nantes, ce dimanche 22 octobre au Palais des sports de Lattes.

Le 5 majeur
Giorgia Sottana : 9 pts, 2 rebonds, 4 passes
Ewalina Kobryn : 4 pts, 0 rebond, 1 passe
Courtney Hurt : 11 pts, 8 rebonds, 2 passes
Romy Baer : 12 pts, 5 rebonds, 2 passes
Romane Bernies : 8 pts, 3 rebonds, 2 passes
Ornella Bankole : 10 pts, 4 rebonds
Assifan Kone : 2 pts, 3 rebonds, 2 passes
Marie-Françoise Mané : 0 pts, 3 rebonds

1 Comment

  1. Bonjour
    Un cinq majeur de huit joueuses ? 😉
    P.S. : l’antre n’est pas posée, mais posé (antre = nom masculin (Larousse))
    Les Lattoises, les Turques (noms propres = majuscule initiale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *