Montpellier : des artistes investissent six nouvelles cours de récréation

RÉCRÉATION. Depuis trois ans, la municipalité de Montpellier propose à des artistes de créer des jeux pour les cours de récréation. Six nouvelles installations ont été présentées et rejoignent les neuf déjà existantes. « Notre volonté est d’amener l’art plastique directement dans les écoles. C’est le cadeau d’un artiste pour une école », souligne Isabelle Marsala.

La déléguée à la réussite éducative ne cache pas son enthousiasme, d’autant qu’elle est « contente de cette nouvelle cuvée ». Après un appel à candidature lancé en janvier, un jury composé d’élus et de représentants des services culture, éducation, travaux et maintenance ont sélectionné six artistes parmi les 122 dossiers reçus. Soit presque autant que le nombre d’école montpelliéraine. Réjouissant pour Isabelle Marsala, dont la volonté est « d’ancrer le projet afin qu’il deviennent pérenne ».

Les écoles ont elles été sélectionnées en fonction des jeux déjà existants et suivant « la volonté des équipes car c’est plus facile de porter un projet quand on se sent impliqué » explique Isabelle Marsala. Dans leur dossier de candidature, les artistes pouvaient laisser libre cours à leur imagination en combinant les critères esthétique, ludique et pédagogique. Les heureux élus ont bénéficié d’une enveloppe de 3 500 € par jeu comprenant la conception et la réalisation.

Une artothèque l’année prochaine

Si l’utilisation par les enfants est ludique, en leur apportant d’autres univers ces jeux visent à introduire l’art dans les écoles. « Les enfants s’approprient les jeux des artistes dans les cours de récréation. Ce sont leurs jeux et c’est beau. Quand on donne du beau c’est toujours gagnant » défend Isabelle Marsala.

Et du côté des artistes, l’enthousiasme est également bien présent. Ces derniers ont travaillé durant l’été et même si les écoles étaient vides de leurs habituels occupants, certaines accueillaient des centres aérés. De quoi donner encore un peu plus d’intérêt au projet comme en témoigne Gisèle Cazilhac qui a oeuvré à l’école maternelle Geneviève Anthonioz de Gaulle : « Je me suis régalée à faire ça. C’était chouette d’avoir les enfants à côté pendant qu’on travaille. Certains me demandaient de rajouter des éléments ». Les six artistes étaient désormais curieux et impatients de découvrir comment les enfants allaient s’emparer de leurs jeux.

La municipalité poursuivra chaque année l’enrichissement du patrimoine artistico-ludique dans les écoles. En complément, car à ce rythme il sera difficile de satisfaire les 108 écoles municipales restantes, Isabelle Marsala annonce la mise en place pour l’année prochaine d’ArtoMôme. « Il y avait à Montpellier une artothèque », détaille l’élue, « Nous avons récupéré les oeuvres et allons proposés un catalogue aux équipes pédagogiques afin de proposer une oeuvre d’art dans chaque école primaire ».

Les six nouveaux jeux dans les écoles :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *