Mode : un look adapté pour chaque morphologie

MODE. « Je suis trop grosse ». « Et moi trop grand ». « Ben moi, je suis petite »… Quand il s’agit de s’habiller, toutes les excuses sont bonnes pour reculer devant l’ennemi. Grâce aux bons conseils de la styliste Amélie Mauri, réapprivoisez votre dressing et dévalisez les magasins. Elle dévoile quelques astuces pratiques !

LA STYLISTE / À tout juste 31 ans, Amélie Mauri a choisi de faire de son nom une signature. Dénicheuse de tendances, styliste audacieuse et inspirée, c’est avant tout une passionnée. Elle a conçu les Cahiers de style de Métropolitain avec une ambition : proposer un look-book accessible à tous et dans l’air du temps.


POUR LES FEMMES

«TROP GRANDE» ? On proscrit les ballerines, qui font des pieds bateaux. On adopte les robes longues, les combis et des grandes pièces type caban / imper / kimono.

«PETITE» ? Évitez les pièces trop larges ! Ça tasse. Et les formes du corps sont noyées dans la masse. Marquez la taille et portez du court (robe ou mini-jupe). Autre règle : si c’est large en haut = près du corps en bas… et vice-versa !

«UNE FORTE POITRINE»? On évite les décolletés type cache coeur, les tops trop évasés. Misez sur du col rond ou col bateau. Pour le ventre, optez pour un top pas trop près du corps, refusez le jean taille basse et, par pitié, par de robe moulante droite ! Prévilégiez, par contre, des pièces “esprit triangle“.

LE DÉTAIL QUI FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE >>> Les bijoux.

 LE «FASHION FAUX PAS» >>> Le total look imprimé léopard.

 

POUR LES HOMMES

«TROP GRAND»? Exit le pantalon hyper moulant qui fait un effet pattes d’araignée ou monsieur Jack. Vive le manteau caban long ou le blazer.

«PETIT» ? Pas de chaussures massives, ça donne un effet disproportionné. Oubliez les cabans et les pantalons larges. Misez sur des vestes légèrement en dessous de la taille… mais pas plus.

«UN PEU DE VENTRE»? Pas de tee-shirt/pull trop près du corps, ni de jean slim ou de chemise cintrée. Adoptez une chemise à la coupe droite, un pantalon pas trop long et à coupe droite. La veste blazer reste ouverte (on ne la ferme pas car le bouton tire sur le textile et accentue le ventre).

LE DÉTAIL QUI FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE >>> Les chaussures et la montre.

LE «FASHION FAUX PAS» >>> La polaire Quechua… mis à part si vous faites de la randonnée ce jour-là !

 

>> Une interview à retrouver dans son intégralité dans Métropolitain, le MaG <<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *