Des Rêves et du Pain : de la farine au four séculaire

TRADITION. Nichée au coeur du vieux Montpellier, entre la place Sainte-Anne et la rue Foch, la boulangerie Des Rêves et du Pain qui a réouvert ses portes fin 2014 -après plus de trois ans de fermeture-, cache en son sein l’un des plus vieux fours de Montpellier.

Un four de 200 ans dans lequel Christophe Prodel et son équipe confectionnent des pains d’exception faisant la part belle à des produits naturels de qualité. Farines brutes et levains naturels se mélangent et se pétrissent pour donner naissance à des créations aussi appétissantes pour les yeux que pour les papilles.

Une particularité qui a valu à cette boulangerie, et surtout à son patron, de recevoir l’illustre prix de ‘’Meilleure boulangerie de France 2015’’. Une reconnaissance qui a notamment permis à Christophe Prodel d’être rapidement reconnu par ses pairs mais aussi par une clientèle de plus en plus exigeante.

Connu pour son pain Bolton -mélange d’avoine, de sésame noire et de graine de chia-, une création inspirée de la série ‘’Game of Thrones’’ ou encore pour ses barres céréalières, Christophe Prodel est sans cesse à la recherche du mélange parfait, qui fera la différence avec les autres boulangeries.

Nouveauté 2017

Une expérience née d’un rêve, celui de semer soi-même son blé et de contrôler la création d’un pain de A à Z. Un rêve évoqué au cours d’une discussion avec son associé Clément Avias et qui se réalisa grâce aux terres en friche de son grand-père en Ardèche.

Un an après, quatre blés issus de vielles variétés -la touselle de Nimes, le Barbus du Roussillon, le rouge de Bordeaux et Florence Aurore- ont été moissonnés et attendent gentiment d’être travaillés et cuits dans le vieux four deux fois séculaires.

Quatre blés différents

Les clients pourront donc retrouver dès la mi-novembre dans les étals de la boulangerie un pain étiqueté ‘’Des rêves et du pain’’ confectionné comme un bon vin, grâce à l’assemblage de quatre blés différents. Un grand cru qui a fortement été nourri par les conseils de Jean-Pierre Passaga, du Moulin de Sauret à Montpellier, le fournisseur officiel de la boulangerie, et que Christophe Prodel espère à la hauteur de ses attentes.

En attendant de goûter à cette nouveauté, laissons le blé refroidir et continuons à savourer petits pains et autres créations déjà confectionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *