Montpellier : deux jeunes femmes échappent à des proxénètes

ARRESTATIONS. Une adulte de 21 ans et une adolescente de 16 ans qui avaient répondu à une annonce sur un site Internet « grand public » de rencontres ont échappé à deux proxénètes, grâce à la perspicacité de la réceptionniste d’un hôtel de luxe à Montpellier : en début de semaine, elle a signalé au commissariat central la présence suspecte à ses yeux de deux mineures en compagnie de deux seniors dans la même chambre.

De discrètes vérifications entreprises par la police ont établi que le profil des deux individus déjà connus de la justice, âgés de 49 ans et de 55 ans était inquiétant. Ils étaient accompagnés par la concubine de l’un d’eux, âgée de 26 ans et par un complice dont le rôle se limitait à conduire les victimes dans la voiture des proxénètes présumés. Les enquêteurs ont rapidement procédé aux interpellations de ce réseau.

Escort-girls

Les deux jeunes femmes ont accusé les deux principaux hommes de leur avoir imposé des relations sexuelles depuis leur venue dans cet hôtel de Montpellier, après avoir répondu à cette annonce sur Internet.  Une annonce qui précisait que la nature de la recherche était bien des escort-girls. Les deux victimes comptaient arrondir leur fin de mois…

Selon elles, les deux suspects projetaient de les contraindre à se prostituer dans cette chambre à des clients intéressés par une annonce pour s’offrir une escort-girl moyennant une belle rémunération.

Les trois suspects et la compagne de l’un d’eux ont été arrêtés mercredi, placés en garde à vue et déférés vendredi au parquet de Montpellier, puis devant un juge d’instruction. Ils ont été mis en examen pour viol, aide et assistance au proxénétisme, poroxénétisme aggravé. Les deux hommes ont été écroués, leur complice féminine qui servait d’appât laissée libre sous contrôle judiciaire, celui qui servait de chauffeur entendu sous le statut de témoin assisté est libre, également.

Les deux victimes ont regagné leur famille, l’une dans la région de Bordeaux, l’autre à Paris. Selon le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, les policiers ont établi que cinq autres jeunes femmes allaient être piégées, après avoir répondu à cette annonce de recherche d’escort-girl : elles allaient arriver dans cet hôtel de Montpellier.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *