Clermont-l’Hérault : trafic de cocaïne et de shit autour d’une épicerie de nuit

COUP DE FILET. Huit trafiquants présumés de drogue et d’armes âgés de 20 à 34 ans ont été interpellés lundi à l’aube par les gendarmes de la compagnie de Lodève, selon une source judiciaire.

Six ont été déférés au parquet de Montpellier ce vendredi matin, les deux autres ont été libérés à l’issue de leur garde à vue. À 13h, selon Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier joint par Métropolitain, trois des six trafiquants présumés ont été mis en examen, deux ont été écroués, le troisième  libéré et placé sous contrôle judiciaire.

Ce soir, cinq trafiquants présumés ont été mis en examen au total, quatre ont été incarcérés, le cinquième est libre sous contrôle judiciaire.

Outre des stupéfiants et des armes -trois pistolets et des munitions-, les enquêteurs ont saisi 16’000 euros. Les gendarmes agissaient sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Montpellier sur un trafic de résine de cannabis et de cocaïne à Clermont-l’Hérault, au sud de Lodève.

Deals dans la rue

Le trafic présumé se déroulait autour d’une épicerie de nuit au coeur de cette ville, avec des deals nocturnes dans la rue. Des riverains avaient informé les gendarmes de la brigade locale de ces trafics au début de cette année. Depuis, de discrètes surveillances étaient en place, notamment avec le concours des gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Lodève.

De nombreux consommateurs “accros” à la coke et au cannabis de Clermont-l’Hérault certes, mais également des communes alentour venaient se ravitailler.

“Un beau succès des gendarmes”

Lors de l’opération de lundi à l’aube où 60 militaires ont été mobilisés, dont le peloton de surveillance et d’intervention -Psig-, les gendarmes lodévois ont mis la main sur 500 grammes de cocaïne, 500 grammes de résine et d’herbe de cannabis et trois armes de poing, donc. “500 grammes de cocaïne saisis dans une petite ville rurale comme Clermont-l’Hérault, c’est important et c’est un beau succès à mettre à l’actif des gendarmes de la compagnie de Lodève dans la lutte contre le trafic des stupéfiants”, a confié Christophe Barret à Métropolitain.

Les investigations se poursuivent.

 

4 Comments

  1. Il sera bien de venir à Pezenas, faire le ménage sur les deals de drogue qui se font devant nous en pleine rue devant nos enfants!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *