Montpellier : la ministre de l’Enseignement supérieur interpellée par une étudiante

SENSIBILISATION. Le nouveau site universitaire de Paul-Valéry sur le site de Saint-Charles II à Montpellier a été inauguré, ce jeudi matin. En marge de cette cérémonie, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a été interpellée par une étudiante, qui souhaitait la sensibiliser au sort des étudiants, dont on refuse l’accès à l’université ou qui, comme cette dernière ne peuvent pas poursuivre leurs études de psychologie du Master I au Master II en raison d’un numerus clausus.

« Un problème d’information »

Frédérique Vidal a reconnu « un problème d’information, car très peu d’étudiants, quand ils s’engagent dans une licence de psychologie savent qu’il y a un numerus clausus entre la 4e et la 5e année ». Une mauvaise information, donc.

La ministre de l’Enseignement supérieur rappelle que depuis le mois de juillet, un groupe de travail oeuvre, afin de « trouver d’autres débouchés pour des étudiants qui auraient commencé ces études ».

>> À SUIVRE : l’inauguration par la ministre.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *