Clermont-l’Hérault : brûlé et intoxiqué en voulant éteindre un écobuage

INCENDIE. Un propriétaire terrien d’une quarantaine d’années qui avait allumé un écobuage ce jeudi soir sur la commune de Clermont-l’Hérault et qui a été gagné par les flammes, a été brûlé au visage et aux poignets et a été intoxiqué par les fumées, alors qu’il tentait de l’éteindre.

Quand deux camions-citernes feux de forêt -CCF- et un véhicule de liaison radio tout terrain des casernes de pompiers de Clermont-l’Hérault et de Paulhan sont arrivés sur place pour combattre le feu de broussailles, ils ont découvert le propriétaire du terrain brûlé et intoxiqué.

Brûlages interdits

Il a été soigné sur place par le médecin du Sdis 34 en poste à Clermont-l’Hérault, puis transporté dans le service des grands brûlés au CHU Lapeyronie à Montpellier par l’ambulance des pompiers de Paulhan.

4000 m2 de végétation ont brûlé. La préfecture de l’Hérault, relayée par le Sdis 34 sur les réseaux sociaux avait prévenu la semaine dernière que tout brûlage -écobuage, nettoyage de talus, barbecue etc.- était formellement interdit jusqu’au 15 octobre, en raison de l’extrême sècheresse qui perdure dans le département.

Les gendarmes de la compagnie de Lodève qui étaient sur place ce soir vont convoquer ce propriétaire terrien à la brigade dès sa sortie de l’hôpital pour être entendu sur le non-respect de l’arrêté préfectoral. La procédure sera transmise au procureur de la République de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *