BLMA / Euroligue : les Gazelles veulent prendre du plaisir en Europe

BASKET FÉMININ. Les Lattoises démarrent ce mercredi à 20h30 leur parcours en Euroligue avec un premier déplacement en Espagne à Salamanque pour affronter Perfumerias Avenida. Un sacré défi pour les Gazelles mais l’entraîneur Rachid Méziane ne met aucune pression sur ses joueurs : « L’objectif en Euroligue c’est de prendre du plaisir, ce n’est pas d’aller chercher n’importe quoi. Et surtout de construire, de grandir car cette équipe a besoin de jouer ». Tout simplement…

Après, une belle deuxième place la saison dernière et le barrage victorieux face aux Hongroises de Szekszard la semaine passée, les Gazelles ont gagné le droit de disputer la plus prestigieuse des compétitions européennes. Une satisfaction pour Rachid Méziane qui peut déjà savourer un premier travail accompli : « On ne nous a pas donné l’Euroligue, on est allé la chercher ». L’entraîneur des Lattoises n’oublie pas ses prédécesseurs mais tient à signer cette qualification : « J’ai beaucoup de respect pour Valéry (Demory) et Guy (Prat). Mais c’est une nouvelle histoire et c’est la nôtre ».

Faire grandir l’équipe

Si le club ne repart pas de zéro, sportivement c’est presque le cas avec un nouveau staff et un effectif renouvelé à 80 %. Rachid Méziane pourra s’appuyer sur des joueuses d’expérience comme la Polonaise Ewalina Kobryn, l’Italienne Giorgia Sottana, l’Américaine Courntey Hurt ou l’Allemande Romy Baer. Sans oublier les jeunes Françaises comme Romane Bernies, Ornella Bankolé, Assitan Koné ou l’internationale française Marie Mané. Cette dernière est venue rejoindre les Gazelles pour palier aux blessures d’Anaël Lardy et Fatimatou Sacko, les deux seules joueuses présentes dans l’effectif la saison dernière. Une alchimie à construire déjà aperçue en championnat (deux victoires en autant de rencontre). Alors cette compétition européenne, Rachid Méziane compte bien la savourer et s’en servir  : « C’est un vrai plaisir. J’espère que l’on va profiter de l’Euroligue et faire grandir cette équipe ».

« J’ai l’habitude de dire que l’on va avoir Zidane au palais des sports tous les quinze jours »

Le plaisir, les Gazelles devront le prendre en affrontant de solides écuries habituées aux joutes européennes. Dans le groupe B, elles rencontreront Ekaterinburg (Russie), à Nadezhda Orenburg (Russie), Fenerbahce (Turquie), Yakin Dogu (Turquie), Perfumerias Avenida (Espagne), Famila Schio (Italie) et Wisla Can-Pack (Pologne). Les quatre premières formations sont qualifiées pour les quarts de finale, les 5e et 6e sont reversées en Eurocup. Si le nouveau président Franck Manna n’a pas donné d’objectif aux filles, il leur a juste demandé de faire de leur mieux. Et d’autant plus à domicile où le challenge s’annonce alléchant. « Tous les mercredis ce sera pour nous des matchs de gala. J’espère que le public saura en profiter. J’ai l’habitude de dire que l’on va avoir Zidane au palais des sports tous les quinze jours » confiait Rachid Méziane.

Pour leur premier match de la compétition, le BLMA se déplace en Espagne pour affronter un des quarts de finalistes de l’édition précédente. Une armada impressionnante où l’on retrouve les internationales espagnoles Silvia Dominguez et Laura Nicholls, l’Américaine Krisi Givens ou la brésilienne Erika de Souza qui évolue l’été aux USA… du lourd ! Et tout ça dans un environnement où le basket est à la fête. Pas facile donc mais les Lattoises doivent profiter de la chance de se confronter aux meilleures joueuses de la planète et ne pas se laisser écraser par la pression. Elles-mêmes font parties des 16 meilleures formations européennes. Il ne faudrait pas l’oublier…

Vous pouvez suivre gratuitement l’intégralité de la rencontre sur la page youtube de la FIBA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *