Lattes : quand deux motards de la police flairent une odeur de shit

ARRESTATION. Vendredi en journée, alors qu’ils effectuaient une patrouille de routine sur la route de Sète, sur la commune de Lattes, deux policiers de la Sécurité publique de la brigade motorisée du commissariat central de Montpellier ont flairé une forte odeur de cannabis.

Effectuant des recherches pour localiser la provenance du shit et en inspectant de l’extérieur une maison avec un jardin, les motards de la police nationale ont découvert 8 pieds de cannabis cultivés contre une haie bordant la route, d’où ces effluves qui ont éveillé leur odorat. Les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de l’Hérault ont pris le relais.

Procès à Grenoble

La propriété était occupée par une femme de 33 ans qui a été dédouanée par son concubin, locataire des lieux lorsqu’il est arrivé sur place. Il a reconnu avoir planté ces plans de cannabis pour s’adonner à un trafic de graines de cannabis, afin de pouvoir régler des dettes importantes. Les policiers ont également mis la main sur 330 grammes d’herbe de cannabis et sur quelques grammes de cocaïne, ainsi que sur une arme de poing chargée.

Âgé de 46 ans, le dealer présumé a expliqué aux enquêteurs qu’il avait été mis en examen dans une procédure de trafic de voitures volées dans l’Isère et qu’il allait être bientôt jugé devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Il a été déféré ce lundi au parquet de Montpellier, sa compagne a été mise hors de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *