Montpellier, Rockstore : vous avez aimé C2C ? Vous adorerez AllttA

CONCERT. Ne manquez pas AllttA au Rockstore à Montpellier, ce mardi 10 octobre. Le beat maker Nantais 20Syl et le rappeur US Mr. J. Medeiros prévoient d’enflammer la scène avec leur tout nouveau groupe « AllttA » et leur premier album The Upper Hand.

Le duo franco-californien de rap et de hip hop n’en est pas à son coup d’essai : le français 20Syl, Sylvain Richard de son vrai nom, a fait ses classes avec le collectif C2C, quand l’américain Mr. J. Medeiros est connu outre-Atlantique pour avoir fondé le groupe US The Processions. Interview.

>> Vous avez déjà eu l’occasion de collaborer ensemble pour des titres avec Hocus Pocus. Le public français découvre aujourd’hui AllttA. Comment avez-vous eu l’idée de créer ce nouveau projet ?

20syl : C’est un projet qu’on avait en tête depuis une dizaine d’années, puisqu’on échangeait instrus et couplets en permanence sur nos projets respectifs. J’adore sa manière d’aborder l’écriture et le rythme des mots. Autre aspect important : le live. J’ai rarement vu un MC aussi à l’aise et énergique sur scène. Du coup, ça m’a aussi donné envie de partager une tournée avec lui.

Mr. J. Medeiros : Il y a environ deux ans, 20syl m’a envoyé une prod et m’a dit « Tiens, si tu aimes ce truc, c’est cool ». On en avait déjà un peu parlé lors du dernier tour d’Hocus Pocus, mais c’est vraiment devenu concret il y a deux ans.

20syl : Il faut dire qu’on était chacun pas mal occupés sur nos projets respectifs. Mais le vrai déclic s’est produit quand il m’a sorti le nom AllttA. Là, je me suis vraiment projeté, cela a permis de matérialiser la chose.

>> Pourquoi s’appeler AllttA ?

Mr. J. Medeiros :  C’est mon idée, j’assume ! (rires) Sérieusement, on cherchait des noms, et AllttA est venu. Cela signifie « A little lower than the angels ». J’ai un passé un peu religieux, et il y a toujours une part de moi qui conserve cela, car c’est une bonne source d’inspiration. C’est quelque chose que j’ai trouvé dans la Bible il y a longtemps. J’aime le concept, cette idée qu’on est juste en dessous des anges. Mais « alta » signifie aussi « haut » en espagnol, donc la juxtaposition entre « en-dessous » et « au-dessus » est un peu devenu le fil conducteur de l’album.

20syl : J’ai directement visualisé cela comme un logo, avec les deux « A » qui se répondent, cette symétrie qui rappelait bien la dualité dans le projet. Au-delà du sens profond et de la spiritualité qu’il y injecte, moi, je me le suis approprié d’une manière assez différente, que j’ai essayé de décliner tout autour du concept de l’album.

DECOUVREZ LE CLIP SNOW FIRE

>> Le premier single, Snow Fire, signifie littéralement l’alliance de la neige et du feu. Doit-on y voir une allusion quelconque à vos deux caractères ?

Mr. J. Medeiros :   Peut-être, même si on se rejoint pas mal sur nos caractères à la fois calmes et obstinés. Mais sur scène c’est un peu ça, lui qui développe une énergie folle et moi plus calme et stable derrière mes machines.

>> Vous avez écumé les festivals cet été et entamez à présent une tournée de plusieurs mois. Où celle-ci vous emmènera-t-elle ?

Nous n’avons aucun objectif précis, on se laisse porter par l’évolution du projet et la manière dont le public le reçoit. Ce qui est important pour nous c’est de prendre du plaisir en créant. On a mille idées et on essaye de prendre le temps d’aller au bout de chaque projet.

>> Vous dévoilez, chaque mercredi pendant 9 semaines, un titre inédit dans le cadre de ce que vous appelez « The Facing Giants ». Une série de singles menant, à terme, à un album ?

20syl : Non, pas d’album prévu, c’est juste une série. On trouvait intéressante l’idée de tester un nouveau format de diffusion, aussi par rapport aux nouveaux modes de « consommation » (streaming…). Il y a des chances qu’on se plante, mais pour le moment les gens ont l’air de nous suivre.

>> Le public montpelliérain aura-t-il la chance d’en découvrir aussi en live ?

20syl : Oui, on jouera 2 voire 3 titres de cette série.

>> Une tournée US est-elle prévue ?

Mr. J. Medeiros:  Pas pour le moment, c’est un territoire vraiment difficile à appréhender, surtout ayant un label et tourneur européen.

20syl : Pour l’instant nous sommes en tournée en France jusqu’au 3 novembre.

Depuis vos premières collaborations, comment ont évolué votre style et vos inspirations ? 

20syl : Moi j’ai toujours vu The Procussions comme les jumeaux d’Hocus Pocus de la cote ouest américaine. J’avais le sentiment qu’on vivait la musique et le rap de la même façon, aussi concentrés sur la musique, les textes, et aussi positifs dans l’énergie. C’est pour ça qu’on a toujours eu un contact assez proche. Dès notre première rencontre, ça a été très amical, ce qui n’arrive pas si souvent quand on rencontre d’autres rappeurs.

Mr. J. Medeiros:  : Le fait qu’on vienne tous les deux de régions qui ne sont pas à la base on the map pour le hip-hop (Nantes et le Colorado) a fait qu’on avait aussi ce respect mutuel, car on n’essayait pas de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, de faire croire que l’on venait de L.A., de New York ou de Paris pour 20syl. Au début, je suis allé à Paris voir des producteurs, c’était sympa, mais sans plus. Et là, je suis arrivé à Nantes, et chaque beat que Sylvain envoyait, c’était genre « wow, holy shit ! ». Il y avait une vraie âme dans tout ce qu’il faisait.

20syl : Chacun de nos projet s’inspire de ceux qui l’ont précédé, donc AllttA est forcément imprégné des expériences Hocus Pocus, C2C, The Procussions, donc le coté acoustique, électronique ou boombap. On pourrait même parler de Knives, le projet Punk Rap de Jay qui a aussi apporté des idées au niveau de l’énergie vocale de certains titres.

Vous voilà de retour à Montpellier le 10 octobre prochain. Un mot peut-être sur l’univers scénique de cette date ? 20Syl, on se souvient de la performance son et lumières de C2C en 2013 au Zénith Sud…

20Syl : Je suis aussi assez impatient de faire des concerts dans des clubs un peu plus confidentiels. C’est vraiment une approche différente, car sur scène quand on a tous nos artifices, l’écran vidéo, les lumières, le son… on est vraiment coupés du public quelque part, même si on réussit à établir un contact grâce au show. Mais c’est vraiment pas la même chose quand tu joues à la rock n’ roll avec un micro, des enceintes… Vivement le 10 octobre au Rockstore !

A chacun : le mot de la fin ? Ou une annonce carrément dingue ?

En coeur : 2 clips à venir ! 😉

>> Pratique : AlltA en concert mardi 10 octobre à partir de 19h30 au Rockstore, rue de Verdun à Montpellier http://www.rocksore.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *