Saint-Pargoire : 30 hectares de garrigue ont brûlé près des éoliennes

0
Un feu de garrigue virulent ce matin. Photo Sdis 34.

INCENDIE. Un important feu de garrigue s’est déclaré ce vendredi matin sur le plateau d’Aumelas, à proximité des éoliennes, sur la commune de Saint-Pargoire, au nord du bassin de Thau.

L’alerte a été donnée au Codis 34 vers 5h30 par un témoin. À l’arrivée des premiers sapeurs-pompiers du Sdis34, un front de flammes d’un kilomètre se propageait dans la végétation très sèche. À 8h, quelque 25 hectares de garrigue et de sous-bois avaient déjà brûlé. Le feu restait virulent.

Cent pompiers sur place

- Annonce -

À 6h, deux groupes d’intervention feux de forêt -GIFF-, soit une douzaine de véhicules, dont 8 camions-citernes -CCF- et 50 pompiers étaient engagés pour lutter contre cet incendie, dont l’origine serait suspecte. Les casernes de Saint-Pargoire, Paulhan, Pézenas, Clermont-l’Hérault, Montagnac, Florensac, Bessan, Mèze etc. étaient mobilisées.

Elles ont été renforcées avec l’envoi de 6 GIFF au total et cent pompiers. Le feu a été fixé à 8h30. Les Canadair et les Tracker qui avaient été requis ont été annulés. 30 hectares ont brûlé, sur deux communes : Saint-Pargoire et Villeveyrac.

Durant l’été, de nombreux départs de feux ont été enregistrés dans cette vaste zone boisée du plateau d’Aumelas, sur les communes de Saint-Pargoire, de Saint-Pons-de-Mauchiens et de Villeveyrac. Les gendarmes de la compagnie de Pézenas sont sur les lieux.

Vent fort annoncé

Depuis hier, le risque d’incendie est très sévère dans certains secteurs géographiques de l’Hérault, avec des rafales de vent -mistral et tramontane- de 80 km/h, selon les prévisions de Météo France. Hier, dix hectares de pinède ont brûlé au Poujol-sur-Orb. L’objectif du Sdis 34 ce matin sur le plateau d’Aumelas était de stopper la progression des flammes avant que le vent ne se lève. Objectif réussi.

Le feu s’est déclaré vers 5h30 ce matin. Photo Simon R. pour Métropolitain.
Un front de feu d’un kilomètre ce matin à Saint-Pargoire. Photo Sdis 34.
Les pompiers affluent sur le plateau d’Aumelas ce matin. Photo Sdis 34.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here