Feux de forêt : des pompiers de l’Hérault et du Gard à l’Élysée

0
Les pompiers de l'Hérault reçus ce soir à l'Élysée. Photo Sdis 34.

HOMMAGE. Le Président de la République, Emmanuel Macron recevra des sapeurs-pompiers des Sdis de l’Hérault et du Gard ce vendredi soir à l’Élysée, pour les remercier et chaleureusement les féliciter après leur participation à la lutte contre les feux de forêt de cet été.

Onze hommes et femmes de casernes de l’Hérault et neuf des casernes du Gard font partie des deux délégations emmenées à Paris par le colonel Éric Florès, directeur du Sdis 34 et du colonel Christian Simonet, patron du Sdis 30. Ce dernier sera accompagné par le président du conseil d’administration du Sdis 30, Alexandre Pissas.

Fierté des pompiers gardois

- Annonce -

“Le Président de la République invite l’ensemble des acteurs ayant participé cet été à la lutte contre les feux de forêts, à une cérémonie visant à leur rendre hommage. Cette saison feux de forêts a été l’une des plus difficiles de ces 15 dernières années, tant par sa durée que par l’intensité des interventions qu’elle a engendrée. Les sapeurs-pompiers du Gard sont fiers et honorés de participer à cette cérémonie en l’honneur des acteurs de la campagne de feux de forêts”, se félicitent ce vendredi le Sdis du Gard.

Tweet et photos des pompiers de l’Hérault

Dans un tweet diffusé ce matin, le Sdis de l’Hérault présente les onze “soldats du feu” qui seront du voyage à l’Élysée ce vendredi, où le Président de la République recevra des délégations des Sdis de tout l’arc méditerranée, dont ceux de la Corse, en présence notamment de Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur.

Une délégation de pompiers héraultais qui va quitter le département, à l’heure où une centaine de collègues étaient encore mobilisés sur le feu qui a dévasté 30 hectares depuis 5h30 ce matin sur les communes de Saint-Pargoire et de Villeveyrac, près des éoliennes du plateau d’Aumelas. Comme quoi la campagne de lutte contre les feux de végétation n’est pas encore terminée, en ce mois d’octobre, ce que pourra constater Emmanuel Macron.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here