Feu de forêt à Saint-Georges-d’Orques : des bouteilles de gaz explosent

1
Le feu de végétation entre Gignac et Popian ce vendredi soir. Photo Métropolitain.

INCENDIE. Des bouteilles de gaz ont explosé ce vendredi soir, alors que les sapeurs-pompiers du Sdis 34 combattaient un feu de forêt attisé par du vent, au nord du domaine viticole de l’Engarran, mais, route de Juvignac, sur la commune de Saint-Georges-d’Orques, à l’ouest de Montpellier.

L’alerte a été donnée à 20h15. Les premiers pompiers dépêchés des casernes de Montpellier-Paillade-Mosson et de Montaubérou ont découvert un feu virulent dans de la végétation très sèche. Des renforts ont été fournis par les casernes de Pignan, Fabrègues, Cournonterral, Mireval et Gigean, avec une quinzaine de camions-citernes feux de forêt et des porteurs d’eau grande capacité.

4 à 5 hectares en feu

- Annonce -

L’incendie s’est développé au bout de la rue du Valat de la Fosse à Juvignac. Alors que des pompiers luttaient contre les flammes, de grosses déflagrations ont été entendues : de nombreuses bouteilles de gaz entreposés dans la zone en feu ont explosé. Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessé.

Épaves de voitures

Ces bonbonnes de gaz étaient à bord de carcasses de véhicules entreposées sur ce terrain envahi par des herbes sèches hautes et sèches par un SDF qui était absent hier soir, quand le feu s’est déclaré.

À 23h15, les pompiers étaient toujours sur les lieux, le feu qui était fixé aurait dévasté 4 à 5 hectares de végétation. Les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez sont sur place pour l’enquête d’usage, afin de rechercher la cause de cet incendie nocturne.

Près de Gignac aussi

Deux autres feux de végétation ont occupé vendredi soir les pompiers de l’Hérault : d’abord, à Saint-Bauzille-de-la-Sylve, sur la route de Popian, à l’ouest de Gignac. Un important panache de fumées a laissé craindre le pire, mais les pompiers des casernes de la vallée de l’Hérault ont pu éviter toute propagation dans une zone boisée.

Ensuite, c’est entre Castelnau-le-Lez et le Crès qu’un feu d’herbes sèches a mobilisé les sapeurs-pompiers. Un incendie rapidement stoppé.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here