Risque très sévère : le Sdis de l’Hérault réactive le dispositif contre les feux

0
Les pompiers procèdent au noyage des terres calcinées. Photo Sdis 34.

SAPEURS-POMPIERS. Le Sdis de l’Hérault a réactivé mercredi le dispositif de prévention contre les feux de forêt pour ce jeudi et ce vendredi, en raison d’une météo très défavorable : alors que la sécheresse perdure à un niveau très élevé dans le département, le vent -mistral et tramontane- est annoncé jusqu’à 60 km/h aujourd’hui et jusqu’à 80 km/h demain.

L’Hérault a été placé en risque sévère et très sévère aux incendies de végétation selon les endroits, dont le Minervois, à l’ouest de Béziers, mais également dans l’est.

Une vingtaine de feux hier

- Annonce -

Mercredi, une vingtaine de départs de feux de végétation ont mobilisé les sapeurs-pompiers, des incendies vite maîtrisés et qui n’ont calciné que de faibles surfaces, notamment grâce à l’absence de vent. Mais, pour la direction du Sdis 34, il s’agit d’un signe incontestable que le risque persiste et que l’arrivée de vent fort ce jeudi et demain l’accentue.

D’où la réactivation du dispositif préventif : pendant ces deux jours, des camions-citernes feux de forêt -CCF- seront disposés dans des massifs boisés du Minervois et de l’est du département avec des pompiers des casernes prêts à intervenir dès qu’un appel tombera sur le 18 ou le 112. Le Codis 34 formera alors un groupe d’intervention feux de forêt -GIFF-, comme durant tout l’été, où des attaques massives sur un départ de feu, avec l’appui aérien de la cellule départementale des Air Tractor ont souvent été efficaces.

Rappel : si vous avez connaissance d’un départ de feu, contactez sans délai les sapeurs-pompiers au 18 ou 112 pour faciliter les conditions d’intervention des services de lutte contre l’incendie, en donnant tous les détails : commune, quartier, indications géographiques précises, nature de la végétation en feu -broussailles, pinède, talus d’une route- et importance du sinistre etc.

Feux interdits

Le dessèchement de la végétation demeure à un niveau exceptionnellement élevé et le risque d’incendie de végétation est toujours très fort, confirme la préfecture de l’Hérault. En conséquence, le préfet a décidé de prolonger jusqu’au 15 octobre prochain la période d’interdiction de l’emploi du feu à l’intérieur et à moins de 200 mètres des bois, forêts et garrigues.

Cette interdiction concerne l’emploi du feu sous toutes ses formes : barbecue, cigarette, feux de camp, brûlage agricole, brûlage de produits issus du débroussaillement réglementaire. Il est rappelé que le brûlage des déchets verts de parcs et jardins -déchets de tonte, feuillages, branchages issus d’élagage de haies- demeure interdit sur l’intégralité du départemental au titre de l’article 84 du règlement sanitaire départemental.

Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150’000 €, ainsi que des peines d’emprisonnement peuvent être prononcées. Des dommages et intérêts peuvent être réclamés.

>> Toutes les informations sur : http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foretet-developpement-durable/Foret/Prevention-des-forets-contre-les-incendies

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here