BLMA : avec du caractère Lattes-Montpellier se qualifie pour l’Euroligue

BASKET. Les joueuses du BLMA affrontaient ce soir au palais des sports de Lattes, les Hongroises du KSC Szekszard en tour préliminaire de l’Euroligue. L’équation était simple pour l’entraîneur Rachid Méziane après la défaite 80-79 au match aller : un point de retard à rattraper, sans pouvoir compter sur Fatimatou Sacko et Anaël Lardy, pour qualifier le club en Euroligue. C’est ce qui a été réalisé avec beaucoup de caractère. Les Gazelles l’ont emporté 86 à 71.

C’est un premier défi qui se présentait à ce BLMA new look : un nouveau président, un nouveau coach et sept recrues. Et bien sûr des objectifs à assurer en championnat et au niveau européen pour maintenir l’équipe au haut niveau. La victoire 83 à 73 en ouverture
du championnat face à Charleville-Mézières aura lancé la dynamique.

Le premier quart-temps laissé craindre le pire. Face à une défense particulièrement agressive, les Gazelles faisaient preuve de trop de pertes de balle et d’échecs aux tirs. Deux paniers à trois points de Mc Call et Erkic côté Hongrois donnaient un avantage conséquent que les Montpelliéraines n’arrivaient pas à combler. Elles concédaient ainsi un sévère 15 à 24 d’entrée de jeu.

Heureusement, le deuxième quart-temps se profilait sous de meilleurs augures. Romane Bernies et Giorgia Sottana, à l’organisation du jeu, avaient pris la mesure de leurs adversaires. Dans la raquette, Ewelina Kobryn faisait enfin la loi et aiguillait son équipe dans la bonne direction. Le BLMA remportait ce quart-temps 23 à 18 et rentrait au vestiaire en n’était mené que 38 à 42.

Des Gazelles de caractère

De retour sur le parquet, les Gazelles étaient métamorphosées. Sous l’impulsion de Romy Bar et Courntey Hurt, Lattes-Montpellier passait rapidement pour la première fois devant (44-42). Ewelina Kobryn poursuivait son travail pour creuser l’écart, bien épaulée par Sottana. Cette dernière sur un tir longue distance permettait à Montpellier de prendre 8 points d’avance. En face les Hongroises étaient devenues fébriles. Le troisième quart-temps, remporté par le BLMA 25 à 12, était finalement bouclé sur le score de 63 à 54.

Avec un seul point d’avance à conserver pour se qualifier, les Gazelles n’avaient qu’à assurer la fin du match. Ce qu’elles ont fait de fort belle manière sous l’impulsion de Romy Bar qui réalisait une période de folie. Ornelia Bankolé n’était pas en reste avec des rentrées pertinentes. Le jeu si solide des Hongroises montrait lors de la première période était désormais bien étouffé par l’envie des Gazelles. Ces dernières l’emportent finalement 86 à 71 et se qualifie pour l’Euroligue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *