Montpellier : des voisins courageux font échouer un enlèvement

ARRESTATIONS. Une rocambolesque tentative d’enlèvement et de séquestration avait échoué dans la nuit du 29 au 30 juin dernier, dans le quartier des Hauts-de-Massane à Montpellier. Deux mois et demi après, trois des quatre agresseurs ont été arrêtés. Récit.

Le 30 juin vers 0h30, quatre individus gantés, encagoulés et armés d’un couteau faisaient brusquement irruption au domicile d’un jeune montpelliérain, dans une résidence des Hauts-de-Massane, une cité nord de la Mosson-la Paillade.

La victime était passée à tabac, avant d’être amenée de force par les ravisseurs jusqu’à une voiture garée devant la résidence. Les cris et hurlements, les appels au secours de ce locataire n’étant pas passés inaperçus, des voisins qui se mettaient à la fenêtre, témoins visiblement d’un enlèvement se précipitaient courageusement dans la rue, tandis que plusieurs appels parvenaient au 17, le numéro d’urgence de police-secours.

Abandonné dans la rue

En voyant arriver plusieurs locataires de la résidence, les agresseurs abandonnaient leur victime ensanglantée dans la rue et s’enfuyaient à bord de la voiture à bord de laquelle ils s’apprêtaient à l’embarquer de force.

Sérieusement blessée après l’avoir tabassée, la victime était hospitalisée, avant d’être entendue par les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault, chargés de l’enquête pour tentative d’enlèvement et tentative de séquestration en bande organisée.

Deux agresseurs reconnus

Dans un premier temps, la victime assurait ne pas avoir d’ennemi et de ne pas comprendre ce qui ressemblait à une violente expédition punitive, avec cette interrogation : quel sort lui aurait été réservé s’il avait été enlevé ?

Entendu un peu plus tard, dans l’été, le jeune montpelliérain livrait un détail capital pour la suite des investigations : sous leur cagoule, il avait formellement identifié, notamment grâce à leur voix, deux hommes qu’il connait et avec lesquels il existait un contentieux lié à une dette…

Un auteur en cavale

Les policiers de la Sécurité publique plaçaient dès lors discrètement sous surveillance les deux suspects. Leur objectif était de remonter aux deux complices présents lors du règlement de compte de la nuit du 30 juin. Deux individus ont fini par retenir leur attention.

Mercredi dernier, les policiers ont  interpellé trois des quatre auteurs présumés, deux âgés de 19 ans, le troisième âgé de 18 ans, dans le quartier de Celleneuve, à Montpellier. Le quatrième comparse impliqué dans cette rocambolesque affaire a réussi à s’enfuir lors du coup de filet matinal. Il est en cavale et activement recherché.

Les trois auteurs présumés ont été mis en examen vendredi soir par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Montpellier.

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *