Hérault : 114 nouveaux gendarmes réservistes sont opérationnels

SÉCURITÉ. Audience solennelle particulière ce lundi matin au tribunal de grande instance -TGI- de Montpellier, où 114 réservistes opérationnels -dont 39 femmes- de la gendarmerie ont prêté serment devant l’autorité judiciaire. Au total, ils sont 485 dans le groupement de gendarmerie de l’Hérault à seconder 60 jours par an en moyenne des unités, principalement des brigades réparties sur les compagnies de Castelnau-le-Lez, Lunel, Lodève, Béziers et Pézenas.

Le procureur de la République, Christophe Barret a rappelé aux réservistes, « la portée de la prestation de serment qui inscrit l’action des services opérationnels dans la mise en oeuvre du droit, la protection de la loi, la garantie de la même sécurité à chacun des citoyens et la préservation des valeurs de la République. Les principes régissant votre engagement à respecter sont la loyauté, le dévouement au bien public, l’impartialité, le secret professionnel et l’usage de la force avec discernement et sens de la mesure ».

Cinq profils

>> Mélanie, 30 ans : elle a été félicitée pour avoir porté secours à une famille victime de l’incendie de son habitation individuelle et pris une part déterminante dans la mise en sécurité des occupants et l’évacuation des riverains. Elle prépare le concours de sous-officier de gendarmerie.

>> Elisa, 19 ans : elle compte passer le concours de gendarme adjoint volontaire ou celui de sous-officier.

>> Mohamed, 24 ans : il a découvert la gendarmerie lors d’un stage au GRETA de Sète. Il a intégré un club professionnel de football, avant de renoncer à faire une carrière sportive et se tourner vers la gendarmerie : « La protection du citoyen, conjuguée à l’exercice de responsabilité constitue à mes yeux une activité valorisante. Je vise le grade d’adjudant-chef ou de major et à terme, je souhaite suivre des formations pour devenir instructeur et transmettre les valeurs de la gendarmerie ».

>> Allison, 39 ans : dans un département très touristique, son profil d’interprète en anglais constitue un véritable atout, quand elle est en patrouille et en intervention, tout comme la détention de trois permis : voiture, moto et remorque.

>> Frédéric, 36 ans : ancien militaire au bataillon des chasseurs alpins à Bourg-Saint-Maurice, il est chauffeur poids-lourd pour la communauté d’agglomération du pays de l’Or : « Mon engagement dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie constitue une suite logique de mon parcours professionnel ».

Tour à tour, les 114 réservistes opérationnels ont prêté serment, en levant le bras droit en disant « Je le jure », sous les yeux d’officiers du groupement de gendarmerie de l’Hérault et d’officiers réservistes et en présence des familles.

Les réservistes opérationnels ce lundi au TGI de Montpellier. Photo JMA. Métropolitain.
Une partie des 114 réservistes de la gendarmerie ce lundi au TGI de Montpellier. Photo JMA. Métropolitain.
Cinq profils différents dans cette réserve opérationnelle. Photo JMA. Métropolitain.
Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier. Photo JMA. Métropolitain.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *