MHB. Ligue des Champions : Montpellier vainqueur de Zaporozhye 28 à 20

HANDBALL. Montpellier recevait les Ukrainiens de Zaporozhye pour leur troisième match de Ligue des champions. Même s’il est encore tôt dans la compétition, l’un des deux favoris de ce groupe D pouvait prendre un avantage sérieux pour la première place. Le MHB s’impose, avec la manière, 28 à 20, et se place en position idéale. Une bonne nouvelle accompagnée par l’annonce de la prolongation pour 3 ans de plus de Valentin Porte à Montpellier.

Patrice Canayer avait prévenu ses joueurs sur deux points : la concentration à mettre dès l’entame de match et la dimension physique de Zaporozhye. Le message est parfaitement passé. Les Ukrainiens ont tenu leur cap durant 5 minutes. Le temps pour Montpellier de prendre la réelle mesure de son adversaire. Sur une défense plus athlétique qu’agressive, Simonet (3 sur 4 en 1ère MT / 4 sur 5 sur l’ensemble du match), en chef d’orchestre virevoltant, s’en donnait à coeur joie quand Porte (4 sur 5 en 1ère MT / 6 sur 8) ne dynamitait pas la cage adverse. Après 8 minutes, Montpellier menait déjà 7 à 3.

Le jeu offensif très stéréotypé de Zaporozhye ne mettait pas en danger la défense héraultaise et quand elle était prise à défaut, Gérard (5 arrêts sur 18 en 1ère MT / 11 sur 31) effectuait les arrêts nécessaires. Si bien qu’à la 18e minute, Montpellier avait porté la marque à 13-6. Les rotations effectuées par Patrice Canayer apportaient une totale satisfaction avec un gros travail d’Afgour en défense. Soussi (2 sur 4 en 1ère MT / 2 sur 5) et surtout Toumi (3 sur 3 en 1ère MT / 4 sur 5) s’amusaient en attaque. Montpellier rentrait sereinement aux vestiaires en menant 18 à 13.

Montpellier solide

De retour sur le parquet, les Montpelliérains s’employaient à faire fructifier leur avance en usant des mêmes ingrédients qu’en première période. D’autant qu’en face, Zaporozhye ne semblait pas posséder aujourd’hui les armes nécessaires pour contrecarrer le jeu du MHB. À la 40e minute, le score était désormais de 21 à 17. L’entrée de Kavticnik (3 sur 4 au total) pour suppléer Simonet apportait une dimension physique à l’équipe Montpelliéraine. De quoi dégouter encore plus les velléités urkainiennes qui voyaient la marque se creuser d’avantage (26-19 à la 50e minute).

Les nombreux échecs de part et d’autre ainsi que l’efficacité retrouvée de Gérard dans les buts offraient dix dernières minutes sans réelles inquiétudes. Montpellier remportait le match 28 à 20. Une victoire convaincante et solide qui porte le MHB à la tête de son groupe. Patrice Canayer et ses joueurs peuvent désormais se concentrer sur le déplacement à Nantes mercredi dans le cadre de la Lidl Starligue pour une autre rencontre d’importance.

Réactions d’après match :

Ivan Shursha (entraîneur de Zaporozhye) : « Je voudrais féliciter Montpellier. Tout le monde a vu qu’ils étaient au dessus. À chaque fois que l’on a fait une erreur, on a tout de suite été puni ».

Serguey Shelmenko (Zaporozhye) : « Félicitations à Montpellier. On ne peut pas comparer le match d’il y a six mois et celui-ci. Aujourd’hui, à chaque fois que l’on a fait des erreurs on a été puni ».

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : « On a tout lieu d’être satisfait. Le fait que l’écart à la fin du match de 8 buts corresponde au meilleur écart du match, au niveau de la Ligue des Champions c’est intéressant. Deuxième motif de satisfaction : l’implication et l’activité de notre défense. Autre motif avec la construction. Nous avons été bien organisés et avons obtenu des positions de tirs satisfaisantes. Point négatif, l’efficacité et je l’ai dit aux joueurs. Certains n’ont pas répondu à mes attentes. Je dois pourvois utiliser l’ensemble de l’effectif. Ce soir on a été dominateurs donc c’est sans conséquence. Dans un match plus serré, cela peut être une catastrophe. Je suis très satisfait du résultat et de la dynamique de mes joueurs. Battre Zaporozhye de 8 buts c’est une très bonne performance ».

Valentin Porte (MHB)  : « Je suis très content de l’état d’esprit de l’équipe et de notre investissement. On a bien préparé le match car Zaporohye est une bonne équipe qui l’a montré sur ses deux premiers matchs. Je suis d’accord avec Patrice Canayer, l’efficacité n’était pas au rendez-vous, on aurait pu faire mieux (…) Je ne sais pas si c’est la meilleure préparation avant Nantes mais la confiance est là. On y va avec beaucoup d’envie et d’ambition ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *