Marseille : Daech revendique l’assassinat des deux jeunes cousines

DRAME. Le groupe État Islamique -EI- de Daech a revendiqué ce dimanche à 22h30 le double assassinat en gare SNCF de Marseille, en début d’après-midi. Un message qualifié d’authentique par le ministère de l’Intérieur.

Deux cousines d’une vingtaine d’années ont été assassinés à coups de couteau ce dimanche après-midi, sur les marches extérieures qui conduisent à la gare SNCF Saint-Charles, à Marseille.

Les militaires de l’opération Sentinelle, témoins du drame ont riposté et ont abattu l’assassin. Les accès à la gare de Marseille étaient bouclés à 15h et tous les trains étaient bloqués.

Selon une source proche de l’enquête, l’inconnu aurait crié « Allah Akbar » avant de poignarder mortellement les voyageurs sur un quai de la gare. Le procureur de la République de Marseille, les policiers de la Sécurité publique et du SRPJ sont sur place.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb s’est immédiatement rendu à Marseille.

Le point à 18h

L’agresseur de la gare Saint-Charles, un homme d’une trentaine d’années qui a tué les deux jeunes femmes à coups de couteau, a été identifié. Il s’agit d’un homme inconnu des services antiterroristes, mais déjà arrêté et/ou condamné pour une dizaine de faits de délinquance mineurs, comme des vols à l’étalage ou du trafic de stupéfiants.

Il ne faisait pas l’objet d’une fiche S. En revanche, il était connu sous sept identités différentes, en France et dans plusieurs pays du Maghreb.

Vers 13h45 ce dimanche, la première femme a été touchée à la nuque et dans le dos, la seconde, sa cousine qui était à côté, au thorax et à l’abdomen. Elles étaient âgées d’une vingtaine d’années. L’assaillant, qui a crié « Allah Akbar » -« Dieu est le plus grand », en arabe- selon plusieurs témoins, a ensuite été abattu par les militaires de l’opération Sentinelle, a précisé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. L’enquête, ouverte notamment pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste et tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique –l’agresseur a tenté de tuer un militaire de Sentinelle- a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire -DCPJ-, dont les policiers de permanence sont arrivés à Marseille, à la direction générale de la sécurité intérieure -DGSI-, en collaboration avec la direction interrégionale de police judiciaire -DIPJ- de Marseille.

Les investigations sont en cours. Le domicile du suspect a été perquisitionné, ainsi que celui de proches.

La SNCF  a annoncé, en fin d’après-midi « une reprise très progressive » du trafic, soulignant que le trafic « sera très perturbé sur l’axe Sud Est toute la soirée », notamment dans les gares de Nîmes et de Montpellier. Le trafic a repris dans la nuit.

>> Numéro vert : il a été mis en place ce soir par la SNCF pour une assistance psychologique pour les familles : 0800 120 821

6 Comments

  1. Quelle horreur.
    Les femmes, majoritaires dans le pays, ont voté pour l’afflux de communautés misogynes et feraient bien de sanctionner ces flux migratoires imposés par Bruxelles.

  2. Si on ne surveille pas un mec avec autant d’identités c’est que quelque chose ne tourne pas rond dans les organismes chargés de traquer ce genre de personnage.

  3. La gare Saint Charles de Marseille est un nid de racailles arabes qui agressent, pillent, violent, frappent, crachent, insultent et désormais tuent. Vivement le karcher populaire pour nettoyer cette merde qui pourrie la France !

  4. pour moi un sans papier avec infraction doit etre dans son pays!!! les francais n ont pas voulu de sarko ils ont préféré une france poubelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *