MHSC / D1 Féminine : Lyon douche les ambitions de Montpellier

FOOTBALL. Les féminines du MHSC recevait l’Olympique Lyonnais pour le compte de la 4e journée du championnat de France. Sous une pluie battante, les Lyonnaises ont dominé des Montpelliéraines surclassées dans tous les domaines du jeu. Les filles de Jean-Louis Saez doivent désormais se concentrer sur la réception mercredi en Ligue des Champions de Zvezda-2005.

Les Lyonnaises se montraient les premières dangereuses par l’intermédiaire de Bronze. L’anglaise à la réception d’un corner ne parvenait pas à trouver le cadre. Quelques minutes plus tard, après un une-deux entre Marozsan et Bronze, la gardienne montpelliéraine intervenait. L’OL faisait mal à Montpellier en passant essentiellement sur le côté droit. Van de Sanden et Bronze prenant le dessus sur Karchoui et Veje. À la 22e minute, sur un énième raid de Van de Sanden, le ballon échouait dans les pieds d’Hegerberg qui d’une frappe instantanée trompait Gérard.

Les Lyonnaises auraient pu doubler la marque dans cette première période si Le Sommer n’avait trouvé le montant droit de Gérard à la 38e minute. Les Héraultaises se montraient enfin dangereuses avant la mi-temps. Sur une belle montée de Karchaoui, Veje centrait pour Blackstenius qui n’ajustait pas sa tête. Montpellier courait trop après le ballon et faisait preuve de trop d’imprécisions pour espérer autre chose.

Lyon charge l’addition

De retour des vestiaires, Montpellier montrait un visage plus séduisant. Mais l’éclaircie dans le jeu ne durait qu’un temps même si l’arbitre aurait pu siffler un pénalty à la 49e minute suite à une main après un tir de Veje. D’autant que sur le contre, Lyon doublait la marque après que la malheureuse Karchaoui poussait le ballon au fond de ses cages sur un centre de Le Sommer. À 2-0, le match semblait plié tant la domination lyonnaise était flagrante.

L’addition se corsait encore à la 58e minute. Sur une superbe frappe enroulée à l’entrée de la surface Le Sommer trompait Gérard. Puis à la 65e, Hamraoui qui venait de rentrer, y allait de son but. La milieu de terrain lyonnaise aurait pu inscrire un doublé si Gérard n’avait repoussé une de ses frappes sur la transversale. L’internationale allemande Marozsan se charger de conclure les hostilités dans les arrêts de jeu. À 5-0, l’addition est sévère mais Montpellier ne pouvait espérer mieux.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *